Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loire & biodiversité

Loire & biodiversité

Pour vous, nous illustrons ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par un absurde projet de déviation routière datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, et nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !

especes et territoires

Publié le par Jim
Publié dans : #Espèces et territoires

130811 (5)

Ces jolies étoiles blanches aux grandes étamines appartiennent à la  Clématite des haies (Clematis vitalba). Plus rustique que ses cousines horticoles, cette vivace devient au fil des années une liane solide appellée aussi "vigne de Salomon", ou encore "bois à fumer" : pour nous, ce fût la première cigarette !


Comme son nom l'indique, cette liane grimpe sur les haies, parfois très en hauteur, et y fleurit abondamment de juin à août.

130815 (62)v

 

Mais elle peut aussi se développer au sol dans une prairie, et y repousser vigoureusement chaque année.

130810 (126)ar

 

Les fleurs de cette plante hermaphrodite se transforment en fruits surmontés d'appendices soyeux...

130815 (60)a

... qui persistent sous forme de panicules plumeux denses décorant joliment les buissons en hiver.

090324 (102)v

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Espèces et territoires

101015 (10)sh montage renard 3

Enfin, des photos de Renard roux à Latingy ???

 

Le 28/12/11, dans notre article "Parmi les mal-aimés : goupil, le rouquin malin", nous vous avions fait le portrait de cet élégant mammifère réputé présent partout... Mais que je n'avais jamais rencontré sur Latingy ou près de la Loire. Faute de photos, l'article était illustré de beaux dessins d'Alban Larousse.

 

Cet automne, un beau matin, j'ai enfin fait la rencontre tant attendue...

101015 (10)sh montage renard a

Sur la rive du fleuve, en bas du Mont, venant de la forêt du Castor et allant vers le coteau.

 

Hélas, n'allez pas croire que ce Renard se soit arrêté pour se prêter avec complaisance à une séance de photos Au contraire, il a filé au plus vite, pour disparaître rapidement dans la végétation haute. Pas même le temps de "dégaîner" un appareil.

 

A ce stade, il faut donc vous expliquer nos images : ce sont évidemment des montages, sur fonds de paysages de notre territoire.

120323 (53)montage renard 2

 

Quant au Renard, probablement une jeune Renarde, elle n'est pas photographiée au bord de la Loire, mais dans une région méridionale. Les belles prises de vue sont effectuées par Agnès Laffineur qui, depuis quelques mois, en fin de journée, reçoit presque quotidiennement la visite de l'animal près de sa maison, isolée dans la campagne.

 

Cette Renarde, ici dans son véritable milieu, vient quémander un peu de nourriture et se désaltérer, dans un environnement particulièrement ingrat pour la faune. L'alimentation est généralement le point d'entrée d'un "apprivoisement" entre notre espèce et une espèce sauvage. Sauf peut-être dans "Le petit Prince" de Saint-Exupéry, plus irréel, où le dialogue avec un Renard va même jusqu'à s'établir dans la langue des hommes !

2012 08 visite de la renarde 099

 

Mais le Renard roux reste fondamentalement un chasseur-cueilleur "omnivore" et "opportuniste" : du mulot aux mures en passant par les insectes et les vers de terre, il consacre le tiers de son temps à la recherche de nourriture.

090324 (102)r montage Renard

Et comme il lui est plus facile de saigner un rongeur ou de nettoyer une charogne que d'attraper un oiseau, il est beaucoup moins nuisible que ce que certains continuent à prétendre. Sans doute est-il même beaucoup plus utile que nuisible !

 

A noter que la période actuelle est celle des reproductions.

111030 (4)se montage renard

A bientôt, j'espère, discret Goupil...

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Espèces et territoires

120718 (4)r

Il existe environ 1600 espèces d'araignées en France  (40 000 dans le monde, classées dans une centaine de familles...) dont la plus grande majorité a une taille inférieure au centimètre... Autant dire que nous ne nous aventurerons pas à faire un inventaire de celles qui sont présentes - ou plutôt qui se cachent - sur notre territoire !

Juste une petite équipée dans un un monde silencieux bâti de soie, que nous cotoyons souvent sans le voir, mais dont parfois nous pouvons admirer les constructions en 2D ou en 3D. 

 

En 2D : les toiles qui nous sont les plus familières sont celles des araignées orbitèles, c'est à dire circulaires, comme l'Epeire diadème (Araneus diadematus) que l'on rencontre beaucoup dans nos forêts...

120819 (91)r

 

... et qui file sa soie pour reconstruire sa toile tous les jours.

120726 (271)

 

Laquelle toile constitue le système de chasse de l'arthropode prédateur...

120930 (44)hr

 

... Sachant que le prédateur peut se transformer en prédaté plus rapidement qu'il ne le souhaite !

120511 (97)montage araignee

 

Mais il existe bien d'autres types d'ouvrages en soie pour piéger les proies. Comme le tunnel cônique de l'Algena labyrintihica.

120717 (4)ar-Agelena labyrinthica

 

Nous avons déjà rencontré la Thomise variable, ou araignée crabe, qui utilise pour chasser ses dons de mimétisme (notre article Comment la thomise atomise ses prises) et la Pisaure admirable (notre article Pisaure admirable… Et son cocon ovigère).

 

Les nombreux arachnophobes, qui n'ont pourtant pas grand chose à craindre de nos espèces autochtones, peu venimeuses, ont beaucoup moins peur de rencontrer les opiliones, plus connues sous le nom de faucheuses : leur mine est particulièrement inoffensive.

120905 (45)r

Ces arachnides se distinguent des araignées par le fait que leur abdomen segmenté et leur céphalothorax sont soudés.

 

Mais revenons aux constructions arachnéennes : en dehors même des phénomènes exceptionnels liés aux inondations  comme nous les avons décrits fin 2011 (notre article Toiles et sculptures arachnéennes), des voiles en trois dimensions se voient dans les arbres, dans les herbes, ou près du sol.

120719 (1)r

120722 (10)ar

120721 (141)r

 

Il suffit d'un peu de rosée pour que la magie vienne s'ajouter au travail de nos amies...

121022 (15)r

120721 (135)aar

120721 (135)aaa

121022 (16)aa r

... avant que le soleil bas ne vienne prendre le relais.

120718 (14)r

 

De nombreuses photos de cette magie sont venues compléter notre album de "Sculptures arachnéennes" : au total, plus de cent photos constituent le nouvel Album Toiles et sculptures arachnéennes que nous vous invitons à parcourir.

 

Beaucoup plus de détails passionnants sur Wikipédia à la rubrique Araneae, sur le site AFB  ou sur le site Les Araignées

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Espèces et territoires

 

120608 (180)se ar

Cent photos illustrant la saison 2012 autour de l'aire de Balbuzards pêcheurs du grand bois à Mardié et sur la Loire au droit de Latingy. La plupart inédites : photos sur l'aire, photos en vol, photos de plongeons... toute la magie du rapace piscivore.

 

120517 (371)a

 

120707 (131) montage BalbuJPG

 

Sans oublier l'épsode des hulottes qui avaient squatté la plateforme au début de la saison...

120509 (3)r

 

Bref, encore une longue promenade à ne pas manquer avec le lien  Balbulat 2012.

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Espèces et territoires

A l'occasion des fêtes de fin d'année, revoici notre jeu du spicilège. Il vous amènera à "revisiter" l'année 2012 à travers les meilleurs des 113 articles publiés, des 6 nouveaux albums mis en ligne contenant 837 photos, ainsi que dans une des 3 Balbu-lettres qui vous ont conté les évènements de l'aire de Balbuzards.


Règle du jeu : chaque gros-plan figurant dans un des dix-huit carrés doit vous permettre d'identifier un article, un album ou une Balbu-lettre de ce blog.

Exemple à voir dans l'article " Jeu : petit spicilège* de nos rencontres 2011 "

 

121231 spicilege 2013

 

A gagner : Une photo A4   de J.-M. Salomon, encadrée 30x40 sous passe-partout, à choisir et à prendre à Mardié (valeur 20€).
Cette année, un peu plus de photos à identifier... mais aussi un délai un peu plus important.

 

Le gagnant sera, soit le premier à avoir donné les dix-huit bons résultats, soit celui qui aura envoyé les meilleurs résultats à la date du 6 janvier à minuit.

Vos résultats sont à envoyer par courriel à l'adresse le-castor-enerve@orange.fr  .

 

Les articles devront être repérés par leur titre et leur date.

Les albums par leurs noms et par le code de la photo-source ou le nom du dessin.

Les Balbu-lettres par leur numéro s'il y a lieu.

 

Bonne chance !

* SPICILÈGE, subst. masc.
Rare. Recueil de notes, de documents, de textes.

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Espèces et territoires

101105 (54) mont Carpinus betulus

A1 : Charme commun  (Carpinus betulus)

Troisième feuillu le plus répandu en France. Confusion facile avec le Hêtre qui se reconnait notamment à un tronc plus régulier et lisse, alors que le Charme est marqué par une sorte de "musculature".

 

080301 (1) mont Populus alba

A2 :  Peuplier blanc  (Populus alba)

Par son port et sa taille, on pourrait le confondre avec le bouleau s'il n'avait une écorce striée par une multiplicité de Lenticelles losangiques sur le bas du tronc, et un feuillage beaucoup plus gris.

 

111115 (7) mont Juglans regia

A3 : Noyer commun (Juglans regia L.)

L'écorce claire et finement écaillée de cet arbre familier cache un des plus beaux bois d'ébénisterie ou de sculpture. Les noix qu'il offre à notre gourmandise sont d'une grande valeur diététique.


101101 (9) mont Castanea sativa

B1 : Châtaignier commun (Castanea sativa)

L'écorce est ici celle d'un jeune tronc de sujet poussant en taillis (dans le midi, on dirait un "bouscas"...). Là encore, bois de qualité peu sensible aux parasites, et fruit apprécié sous différentes formes, la châtaigne .

 

120411 (234) montage Betula pendula

B2 : Bouleau verruqueux (Betula pendula, syn. B. verrucosa)

L'écorce blanche donne un éclat particulier à cet arbre élégant que nous avons présenté dans notre article :  Portrait : le bouleau, prince en habit de lumière du 12 avril 2012.

 

080510 (77) montage Pinus sylvestris

B3 : Pin sylvestre (Pinus sylvestris)

Une des variétés de Pin fréquemment présente dans nos forêts, celle dont l'écorce est la plus colorée et pittoresque.

 

070601 (7) mont Taxodium distichum

C1 : Cyprès chauve ou Cyprès de Louisiane (Taxodium distichum)

Magnifique arbre d'ornement : un des rares conifères qui perde ses aiguilles en hiver, à l'instar du Mélèze alpin. Peut vivre 500 ans !

 

060602 (18) mont Quercus robur

C2 : Chêne pédonculé (Q. pedunculata Ehrh. = Quercus robur L.)

Le roi de nos forêts françaises se trouve dans nos bois aussi bien en grands sujets isolés qu'en taillis. L'écorce, lisse chez les jeunes arbres, devient très profondément crevassée avec le temps.

 

080829 (71) montage Cedrus atlantica 'Glauca'-copie-1

C3 : Cèdre bleu de l'Atlas (ou Cedrus atlantica)

Cet arbre d'ornement parmi les plus spectaculaires, bien qu'originaire d'Afrique du nord, s'est parfaitement acclimaté chez nous depuis le XIXè siècle dans les jardins publics et les parcs des châteaux.

 

Voilà une première série des arbres présents sur notre territoire, identifiés à partir de leurs écorces.

 

Identifiés : pas vraiment... car il n'y a eu aucune réponse complète à notre jeu.

 

Notre gagnant, Roger Ramond, a cru voir en A2 un  (Peuplier) tremble, effectivement ressemblant au Peuplier blanc ; et en C1 un Thuya, ce qui est aussi pardonnable.

Un grand bravo à lui, et merci aux autres contributeurs à qui je conseille cependant de travailler encore sérieusement le sujet pour se préparer à identifier une seconde série d'écorces !

 

Nous vous recommandons d'ailleurs pour cela  le Guide des écorces des arbres d'Europe chez Delachaux et Niestlé, voire le magnifique beau livre   "Ecorces, galerie d'art à ciel ouvert"  de Cédric Pollet chez Ulmer.

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Espèces et territoires

L'hiver donne à voir les écorces de nos arbres, et admirer leur belle diversité. Sauriez-vous en reconnaître neuf, pour la plupart (forestières) assez familières... et pour certaines (ornementales) plus rares ?

090328 (35) montage ecorces r

                          1                                                   2                                                      3

Le gagnant sera, soit le premier à avoir donné les neuf bons résultats, soit celui qui aura envoyé le plus grand nombre de bons résultats à la date du vendredi 21 décembre à minuit.

Les espèces d'arbres seront identifiées par leur repère de ligne : A, B ouC ; et leur repère de colonne : 1, 2 ou 3.

 

Vos résultats sont à envoyer par courriel à l'adresse le-castor-enerve@orange.fr  .

 

A vos recherches, et bonne chance !

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Espèces et territoires

120323 (51)r

 

2012 approche de sa fin, et notre  Album 1e a fait le plein avec pas loin de 200 photos, parmi les meilleures de l'année. Ouvrez-le, affichez-le en diaporama grand format, et regardez-le en boucle : très bientôt, vous aurez besoin d'y revenir pour notre spicilège de fin d'année !

 

Et pour varier les plaisirs, retournez à notre Album 5 - Ecureuils roux : nous l'avons mis en ligne avec 60 photos, il en a maintenant 90.  Et, comme l'a commenté un certain Patrick de notre "fan club", "L’album sur l’Ecureuil : fabuleux".

 

120830 (18)ar

En tout cas, voici deux moyens, sans sortir dans la froidure, de retrouver nos sympathiques petits rouquins, et de revisiter nos bois dans tous leurs atours aussi bien que la Loire sous toutes ses couleurs.

090326 (327)ar

 

121109 (2)se r

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Espèces et territoires

121005 (4) Tom

Photo Thomas Lemoine

 

L'article ""crazy squirrels" : les déménageurs-planteurs" ayant rencontré un beau succès, nous vous offrons un album complet de plus de soixante photos :  Album 5 - Ecureuils roux .

 

Une fois de plus, nous n'avons pas privilégié les clichés les plus parfaits du point de vue technique et/ou esthétique, mais les photos les plus vivantes et les plus significatives des comportements du sympathique mammifère.

121007 (37)a

120922 (49)Tom ar

121009 (26)ar

Les photos sont de J.-M. S. et de Thomas Lemoine.

 

Alors vite, courez, sautez et dégustez cet album qui vous rappellera les beaux jours !

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Espèces et territoires

121021 (56) montage r JPG

25/10/2012 - Il n'était que 20h 51, soit moins de deux heures après la mise en ligne du jeu, quand Jean Grandclerc - décidémment le meilleur mycologue de nos correspondants - nous a donné la réponse exacte : ce joli corail était un champignon-corail de nos forêts, l'Artomyces pyxidatus (ou Clavicorona pyxidata) dont le nom familier est le Clavaire en chandelier. Son abondante colonie, au milieu d'une couverture de mousse, se nourrit d'un arbre mort tombé près du sol.

 

Equipés de bottes plutôt que de palmes, et de cirés plutôt que de combinaisons sous-marines, poursuivons sous la pluie de saison notre plongée initiatique dans les profonds sous-bois de Latingy où la lumière s'estompe progressivement.

071006 (37)a

Un massif de Sparassis brevipes attire notre attention, il cotoie une foret d'Hypholomes fasciculaires.

 

Puis nous glissons devant des récifs de Clavaires dorées, de Fuligos des mousses, de Trémelles mésentériques...

120709 (79)montage coraux

 

Au milieu de ces coraux, tel un concombre de mer, un étrange Enteridium lycoperdon...

120804 (128)

 

Comme des petits poissons dressés verticalement dans les algues, les frêles Mycènes à capuchon.

121021 (30) montage

Et plus loin, des sortes d'Oursins... dont s'échappent parfois trois petites coques brunes, des châtaignes !

 

Notre plongée fongique et forestière s'achève sur de nouveaux empilements impressionnants d'Hypholomes qui tirent leur subsistance d'un gros chêne mort.

121023 (47)mont Hypholomes

 

Bref, comme vous le voyez, notre forêt recèle presque autant de merveilles que la lointaine barrière de corail : économisez l'agence de voyage, et parcourez dès demain la forêt d'Orléans. Vous aurez sans doute la chance, en bonus, de ramasser d'excellents champignons familiers... comestibles et savoureux, eux !

 

Vous trouverez beaucup de sites dédiés au règne fongique sur Internet, comme : Mycorance, ou Mycologia34, ou Identifier les champignons.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

 

Articles récents

Hébergé par Overblog