Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loire & biodiversité

Loire & biodiversité

Pour vous, nous illustrons ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par un absurde projet de déviation routière datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, et nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !

Articles avec #actualite catégorie

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

140506 (223)r

140507 (2)ar

06/05/2014 - Au milieu des Carex, ces hautes herbes qui garnissent les rives de la Loire, voici que nous avons une assez exceptionnelle floraison : des gros bouquets d'Iris faux-acore (Iris pseudacorus) appeleé aussi Iris des marais ou Iris jaune, eu égard à la couleur jaune vif de ses fleurs. A la moindre éclaircie, elles accrochent la lumière du soleil.

 

140506 (227)a

D'une stucture similaire à celles de  nos familiers Iris de jardin (généralement Iris germanica hybrides horticoles), ils nécessitent cependant des sols humides (fossés, mares, étangs, marécages, cours d'eau...), même si ils aiment des expositions chaudes et lumineuses.

 

Les fleurs d'Iris jaune, on l'ignore souvent, sont celles qui, stylisées, ont constitué l'emblême des rois de France : "fleur de Louys" la fleur d'Iris a été maladroitement détournée en "fleur de Lys" !

 

On retrouve l'Iris jaune au bord des étangs de Sologne, comme sur ce beau dessin d'Alban Larousse.
iris1.jpg
Ou de la forêt d'Orléans.


Loire ou Sologne, ne manquez pas d'admirer cette fleur lors de vos promenades, pendant les congés/ponts abondants en ce mois de mai.

140506 (249)r

 

Plus de détails sur Wikipedia

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

140505 (9)se ar

5/05/2014 - Il est revenu de migration il y a quelques semaines, on entendait son célèbre "Coucou, coucou..." dans les bois, ou on l'entrevoyait furtivement au sommet d'un grand arbre dont il repartait aussitôt. Mais le Coucou gris est enfin venu ce matin poser sur les branches mortes "Spécial digiscopie" en haut de nos grands peupliers situés au fond de la prairie du Mont.

(Portrait à revoir dans notre article "Coucou, portrait d'un reproducteur abusif" du 04/05/2012.)

 

140505 (11)se montage

Peu après ses "Coucou", le premier Loriot de la saison a commencé sa ritournelle dans le secteur.

 

Mais il n'est venu poser au Studio-peuplier qu'à 19 h. Revoir le portrait du Loriot d'Europe dans notre article "Portrait : le loriot, le chic caché" du 28/12/2011.

110729 (48)se

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

130708 (53)se ar

 

30/04/2014 - Malgré un temps détestable et une absence de lumière même en plein midi ; malgré une distance de 350 mètres qui nous sépare de la pointe amont de l'île des Baffaits, on y observe une Sterne naine, la première de la saison, parmi le groupe de Sternes pierregarin qui y stationne de façon récurrente.

La photo ci-dessus est là pour inciter les cancres à réviser les différences entre nos deux variétés de Sternes en relisant notre article "Portrait - sternes de loire : pierregarin d'abord, naine ensuite" du 17/05/11.
La scène de mercredi dernier est hélas un peu moins lisible :

140430 (18)se montage

 

Tandis que je m'essayais à ces digiscopies depuis le Belvédère Genevoix, une Libellule au vol encore incertain est venue se "planter" dans les branches de l'Osier qui borde la plateforme. Une émergence toute fraiche, des couleurs noir et jaune contrastées...

140430 (35)se a

Il s'agit d'un mâle - immature, évidemment - de Gomphe à pattes noires ou Gomphe vulgaire (Gomphus vulgatissimus), dont l'espèce, comme son nom l'indique, est relativement répandue. Nous avions déjà "coché" la femelle en avril 2011 (Voir notre  Album 2 - Libellules (Odonates)). C'est le premier Anisoptère contacté cette saison.

 

Enfin, avec le retour d'un relatif beau temps, la neige s'est mise à tomber et le vent à l'emporter... Comprenne qui pourra ;-)

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

140428 (51)se montage

28/04/2014 - 17 h - Lors d'une session d'observation sur le secteur des bancs de gravier et de l'amont de l'île des Baffaits, notre œil est attiré par le mouvement d'un oiseau circulant au sol au milieu d'un groupe de Sternes pierregarin. Au début, il fait gris, limite pluvieux, et cela se situe quand même à... 350 mètres de la lunette

 

Cela pourrait ressembler à un Grand gravelot... Mais du noir, du blanc, du brun, du roux dans un appareillage pas très lisible, non, il faut chercher autre chose.

 

Effectivement, il s'agit d'un Tournepierre à collier (Arenaria interpres) en plumage nuptial. C'est un autre petit Limicole, mais rarement vu sur la Loire, car en principe exclusivement côtier. Un parcours migratoire vers un site de reproduction dans les terres arctiques peut expliquer cette présence temporaire.

140428 (149)se montage-copie-1

(Photos prises en digiscopie à 350 m de distance...)

Le nom du Tournepierre vient de sa recherche de nourriture : il retourne les cailloux et fore le sable pour y trouver mollusques, crustacés et vers marins.

On estime à 6000 la population de cette espèce hivernant sur les côtes françaises, essentiellement en Bretagne.

Plus de détails sur  oiseaux.net

 

Le lendemain, notre Tournepierre n'est plus à l'horizon, mais on peut observer trois Chevaliers gambette également en plumage nuptial.

140429 (1)se r

140429 (101)se r

 

Pendant ces observations, nous sommes sans cesse distraits par des petits cris stridents. C'est notre Martin pêcheur, jaloux de l'attention que nous portons à des étranges étrangers...

140429 (138)se r

Il vient donc s'installer sur un rocher devant le Belvédère Genevoix, et pose complaisamment pendant quelques minutes pour la postérité...

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

24/04/2014 - Entre simples haltes migratoires et rituels nuptiaux de ceux qui préparent leurs reproductions, le nombre d'espèces d'oiseaux présents sur la scène ligérienne a rarement été aussi élevé. Les espèces les plus inusitées s'y mêlent souvent aux plus familières : les observations aux jumelles ou aux lunettes sont alors nécessaires pour les distinguer.

 

En vedette, les Limicoles, petits échassiers dotés pour beaucoup de becs longs conformés pour une recherche de nourriture dans les franges humides des bancs de sables et de graviers.

140424 (322)se ar

Accompagné ici d'un Chevalier aboyeur, un occasionnel intéressant présent depuis hier : le Combattant varié.

Une particularité spectaculaire de cette espèce réside dans le plumage nuptial du mâle, pour les parades qui auront lieu principalement au début mai plus au nord, par exemple au Pays-Bas. (Dessin extrait du Guide ornitho - Delachaux et Niestlé)

140424 (140)se ar montage

140425 (111)se ar

Plusieurs Bergeronnettes grises volètent autour des petits échassiers.

 

De bonne taille, le Chevalier aboyeur est haut sur pattes et doté d'un bec particulièrement long : il s'éloigne donc plus loin des bords pour piquer le fond ou attraper des alevins à la course, la tête sous l'eau.

140422 (74)se ar montage

Une petite compagnie de douze aboyeurs est restée devant le Mont depuis une semaine, circulant bruyamment d'un secteur à l'autre. Plusieurs sont encore sur place.

140418 (111)ar

Autres Limicoles en place actuellement  ou vus récemment : le Petit gravelot ; le Chevalier guignette ; le Vanneau huppé ; le Chevalier culblanc ; le Chevalier gambette ; le Chevalier arlequin ; la Bécassine des marais.

 

Dès que nous aurons le temps, nous vous ferons un petit catalogue illustré de tous les Limicoles visibles sur notre territoire ligérien, car ces oiseaux peu connus du public sont délicats à identifier.

 

Présence accrue des Sternes pierregarin, dont plus de dix couples se posent sur la pointe de l'île des Baffaits, non compris ceux qui patrouillent en vol de l'amont à l'aval.

Nombreux rituels nuptiaux avec offrandes de poissons, accouplements etc. Pas encore de Sternes naines.

140420 (109)se montage

 

Les habituelles populations de Mouette rieuse comme celles de Goéland leucophée ont revêtu leur plumage nuptial.

140423 (228)se montage

 

Parmi les Anatidés, on voit le Canard souchet reconnaissable à son énorme bec spatulé : jusqu'à quatre couples simultanément. Passage aussi du Canard pilet (deuxième en partant du haut). Les premières portées de Canard colvert se promènent sagement autour ou derrière les mamans.

140423 (235) montage

 

Il passe et repasse, mais s'arrête rarement pour la pause photo : c'est notre favori le Martin pêcheur. Faute de perchoirs comme ceux que nous allons lui offrir, il pratique souvent la pêche après "vol de Saint Esprit"...

140424 (363)se r

 

Passage aussi des premiers Martinets noirs.

 

Les Ardéidés sont très présents : des Hérons cendrés moins farouches que d'habitude sont à l'affût en bas du Belvédère Genevoix :

140423 (261)se ar

 

Mais il y a encore six spécimens de Grande aigrette dans le secteur ; et de plus en plus d'Aigrette garzette. On voit venir ces hérons blancs entourer les groupes de Grand cormoran quand ceux-ci s'attaquent collectivement à des bancs de poissons pour en faire de grosses curées !

140425 (64)se br

140423 (52)ar

 

Rappel aussi de la présence de Cygnes tuberculés en grand nombre ; et de la venue régulière pour le poisson du Balbuzard pêcheur...

 

Enfin, il n'y a pas que les oiseaux : les émergences de Libellules ont aussi commencé avec celle de la Calopteryx splendens.

060527 (79)r

 

Bref, il y a beaucoup de beau monde sur la Loire devant le Mont à Mardié : à vous de jouer, en y venant avec discrétion et respect tenter de belles observations.

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

Comme promis, voici des liens avec des sites filmant en continu des nidifications de gros oiseaux pour les diffuser sur le net :

140418 (157)

Pour ceux d'entre vous à qui la Balbu-lettre ne suffit pas, et qui veulent suivre intégralement une reproduction de Balbuzard pêcheur, voici un site Estonien, kalakotkas2, qui est déjà habité :

http://pontu.eenet.ee/player/kalakotkas2.html

 

La nidification de la Cigogne noire est aussi très spectaculaire. Mais si nous avons bien compris, cette année, les images diffusées ne le seraient pas en direct, mais en différé...

140418 Renno Urmas

En tout cas des images spectaculaires du couple sont diffusées sur le site looduskalender.ee ( http://www.looduskalender.ee/en/node/19628) . Ce matin, le mâle tentait de faire des bisous sur le bouche de sa compagne, ce qui était assez piquant ;-)

Puis de la couvrir, affaire compliquée n'ayant pas reçu un accueil enthousiaste ; et donc n'ayant pas eu de conclusion !

 

La caméra qui suivait un nid américain de Pygargue à tête blanche ne semble pas fonctionner pour le moment : nous vous tiendrons au courant.

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

140413 (4)se aa

13/04/2014 - Voilà l'aspect du nid de Sylva depuis ce matin. Ci-dessus vers 10h. Ci-dessous une heure plus tard,après un passage de poisson et le retour de Titom qui veille à côté de sa compagne...

140413 (37)se ar

Alors... Alors... ? Qu'en déduire ?

 

Patience, le prochaine Balbu-lettre vous en dira plus... si vous y êtes bien inscrits.

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

140406 (8)se a

06/04/2014 - En matière d'avifaune, les migrations qui se poursuivent nous donnent un paysage changeant. Une Bergeronnette de Yarrell - sous espèce de la Bergeronnette grise résidant plutôt en Grande Bretagne - musarde et se toilette sur un banc de graviers.

 

140407 (30)a

Le lendemain, au même endroit, nous contactons deux Chevaliers arlequin. Cet oiseau nidifie dans l'extrême nord de l'Europe, il fréquente la toundra boisée ainsi que les tourbières et les marécages de la taïga.

 

Retour des Hirondelles de rivage vues en vol pendant deux jours. Pas encore d'installations dans la falaise de la rive sud.

 

Au Belvédère Genevoix, réapparition de familiers sortis de l'hivernage :

140401 (44)a r

Plusieurs spécimens de Lézard vert : celui-ci est en pleine mue, il se promène avec des lambeaux de peau morte.

 

140405 (145)a

Première Libellule de la saison : sans surprise, une Brunette hivernale (Sympecma fusca), le seul Odonate à passer l'hiver en configuration adulte.

 

Sur la prairie rase du Mont, les Geais des chênes et les Grives ne sont plus seuls :

140405 (129)ar

plusieurs Pics verts viennent de façon récurrente piquer le sol au milieu d'abondantes floraisons pour en tirer des fourmis ou leurs larves, peut-être déjà pour alimenter une nichée.

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

140401 (161)se ra

01/04/2014 - Une de nos "stars" est de retour : la Sterne pierregarin. Quatre specimens sont posées au milieu d'un groupe de Mouettes rieuses.

 

Un peu plus loin, un petit Limicole  que l'on voit très souvent avec les Sternes : le Petit gravelot.

140401 (163)se ar

 

On voit souvent la petite Bergeronette grise sur les îlots de la Loire. Il y en avait d'ailleurs les jours précédents. Aujourd'hui, ce n'en est pas une, mais, pour la première fois vu ici, le Pipit spioncelle.

140401 (168)se Pipit spioncelle

Ce migrateur d'hiver regagne probablement les zones plus montagnardes où il nidifie habituellement.

 

02/04/2014 - Une aube magnifique, toute rose tendre et bleue.

140402 (10) r

Titom, "notre" Balbuzard pêcheur, se fait harceler sur la Loire où il est venu chercher sa proie matinale.

140401 (107)a

 

Autre Limicole qui vient d'arriver : le Vanneau huppé. Cinq ou six se sont mêlés ce matin au groupe de Mouettes.

140402 (105)se r

 

Depuis quelques jours, six Grandes aigrettes se promènent dans le secteur.

140401 (67) r

Elles côtoient une vingtaine de Cygnes tuberculés qui remontent le fleuve en vols spectaculaires.

 

Vers midi, le premier Martin pêcheur de l'année passe en un éclair en filant vers l'aval.

 

En fin d'après-midi, nous sommes survolés par une Cigogne blanche.

140402 (28) a

 

Autres oiseaux vus les jours précédents :

6 Chevaliers gambette

3 Chevaliers culblanc

2 Bécassines des marais

 

Et, plus haut sur le coteau et au dessus des bois :

Milan noir

Balbuzards pêcheurs

Buses variables

Chouettes hulottes

Coucou gris

Grive musicienne

Grive draine

etc.

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

140323 (24)se ar

23/03/2014 - 8h 40 - Quand même, je vous dois les bonnes nouvelles qui se succèdent sur notre aire : le mâle présent ce matin avec Sylva est bien Titom, vérification faite par lecture de sa bague.

Nous retrouvons donc le couple qui avait occupé la plateforme tout au long de la saison 2013, même si le défaut de maturité sexuelle avait fait échouer la tentative de reproduction. Le nid avait été fortement rechargé avant le départ en migration.

Cette stabilité est ce que nous pouvions espérer de mieux... a condition que le mâle ait fait des progrès sérieux en matière d'accouplements !

 

140323 (79)se r

9h 10 - Et c'est la seconde bonne nouvelle du jour : Titom passe à l'exercice, et, ma foi... il semble bien que, pour le coup, il mérite une bonne note.

 

Bref, tous les espoirs nous sont permis !

 

A SUIVRE... dans la Balbu-lettre

Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 > >>

 

Articles récents

Hébergé par Overblog