Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 mai 2011 6 07 /05 /mai /2011 10:12

110503--68--montage-Renoncule.jpg
08/05/11 - Pour avoir résolu en moins de 24 h le problème de diffusion de la Balbu-Lettre, l'inspecteur Cendré a été décoré de la Légion d'honneur par le Président de la Sauvagine, et une loi a été promulguée pour interdire les "Balbus-bugs".

Sans se reposer sur ses lauriers, Cendré  s'est penché sur un phénomène vu pour la première fois sur la Loire devant Mardié, à savoir l'apparition à grande échelle de plaques blanches de Renoncules flottantes (Ranunculus fluitans).

Leur développement serait dû à l'absence de crues printanières, et à la facilité du développement de ces plantes dans une eau peu profonde et d'une température déjà élevée.
A voir fiche "Tela botanica".

Au cours de ses investigations, voici les rencontres faites par l'inspecteur Cendré :
110507 (45) montage souchet

Des Canards : Généralement des colvert ; beaucoup de Cannes colvert ont derrière elles des portées de moins de deux semaines, jusqu'à 11 canetons. Deux Canards souchet reconnaissables, pour les mâles, à leur tête quasiment noire et leurs larges becs noirs en spatule ; une Canne souchet avec seulement deux canetons. (Minorité suspecte, à surveiller...)

110505--58--montage-Limicoles.jpg
Et des Limicoles, petits échassiers hyperactifs appartenant à plusieurs espèces : Combattant varié ; Chevalier aboyeur ; Chevalier guignette ; Petit gravelot etc. Petits, voire tout-petits, c'est un casse-tête pour les distinguer les uns des autres. Laissons ce travail de ouf au spécialiste, le célèbre Commissaire Larousse !

Et d'autres espèces dont on vous reparlera dans les jours qui viennent : les Sternes nainesqui viennent d'arriver plusieurs semaines après leurs consoeurs pierregarin ; Les Vanneaux huppés, toujours nombreux... Etc.

Partager cet article

6 mai 2011 5 06 /05 /mai /2011 14:13

110506 (49)se

La "Balbu-lettre" diffusée cette nuit n'est pas arrivée dans vos boites-aux-lettres : à la place, un message HTML sybillin à partir duquel l'Inspecteur Héron Cendré, à l'affût du moindre "bug" informatique ou internet, mêne une sévère enquête.
Nous espérons rétablir la diffusion  du feuilleton Balbuzard au plus vite, et demandons votre indulgence pour ce problème "indépendant de notre volonté"... suivant la formule rituelle.

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 09:56

 

(Nota : Lorsque Seb monte sur le perchoir et y nettoie ses serres, c'est signe qu'il vient de dépecer et de consommer une proie.)

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 22:00

110501 (28) r

02/05/11 - Depuis que le soleil chauffe les rives de Loire, on assiste aux "émergences" de plusieurs espèces d'Odonates.

La libellulle "terminée", ou "imago", se dégage du dernier état larvaire, laissant accrochée à une plante ou à un objet son enveloppe précédente, ou "exuvie". Sur celle-ci, on voit nettement les petits sacs attachés au dos qui recevaient l'ébauche des ailes. Les filets blancs plus en avant représentent les vestiges des trachées, système respiratoire des larves.
Il faut savoir que la durée de vie de l'imago, de quelques mois selon l'espèce, est beaucoup plus courte que le cycle de développement larvaire qui peut durer plusieurs années.

 

Nous avons annoncé deux espèces émergentes dans l'article du 20/04. Actuellement, sur la rive de Loire, c'est Ischnura elegans (à droite, un couple déjà en reproduction), la spécialiste du "cœur d'Agrion" ; tandis que sur l'étang du Grand Bois, c'est l'éclatante Coenagrion puella (à gauche) :
110501--53--montage-demoiselles.jpg

060722-043agr.jpg

Le "cœur dAgrion est une figure formée lors de l'accouplement : le mâle tient la femelle derrière la tête grâce à ses "cercoïdes" (pinces situées à l'extrémité de l'abdomen). Celle-ci vient plaquer son "oviposteur" sur les pièces copulatrices du mâle situées sous son deuxième segment abdominal. Elémentaire, mon cher Watson... Elégant, en tous cas ! ( Explications sur le cycle de reproduction : odonates costarmoricains )

 

Sur le petit étang des bois, on rencontre actuellement la Libellula depressa. Le mâle au large abdomen bleu taché latéralement du jaune circule rapidement et se pose rarement. Pendant ce temps, la femelle brune aux taches latérales jaunes vole sur place de haut en bas pour déposer ses oeufs sur le milieu aquatique.

110501 (63) montage Libelulla

Lors des émergences, les spécimens présents sont très nombreux, vous ne pouvez pas les rater : rendez-vous à une heure ensoleillée dans les hautes herbes (Carex) des rives de Loire, notamment devant le hameau du Mont. Vous y trouverez aussi des beaux ensembles d'Iris faux-acore jaunes... à laisser sur place, évidemment ! (Photo de droite :  Titouan Bardon)

110501--33--montage-Iris.jpg

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
1 mai 2011 7 01 /05 /mai /2011 16:13

... des peupliers noirs.

Reportez-vous à notre article sue "Les chatons..." du 18 mars. Nous vous y avons expliqué en détail la sexualité du Peuplier noir, avec ses chatons rouges qui libéraient du pollen jaune pour féconder les capsules-fruits verts... Lesquels ont muri et libèrent en ce moment des milliards de graines blanches cotonneuses. Celles-ci, poussées par le vent, tapissent les sols comme de la neige. Ainsi, dans notre jardin, le Muguet pousse... sous la neige du Peuplier noir !

110430--58-se-montage-neige-du-Peuplier-noir.jpg

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 22:00

110426--11--apiculture.jpg

26/04/11 -  Pour la troisième année consécutive, soixante ruches sont arrivées sur le plateau d'un camion, de nuit, en provenance de la Loire Atlantique. Compte tenu d'une floraison extraordinairement rapide et précoce des Robiniers faux-acacias qui portent les fleurs dites d'acacias, la venue des essaims avait été avancée de plus de quinze jours.

A l'issue de leur séjour de moins d'un mois, temps de la floraison, l'apiculteur pourra extraire une production d'environ 1,5 tonnes du plus pur et du meilleur miel du monde, le miel d'acacia de Latingy.

Le Grand Bois bourdonne du matin au soir de manière impressionnante. Et même les petits massifs périphériques. En effet, une autre implantation de 40 ruches plus "locales" est intervenue cette année, et l'apiculteur d'avant a encore laissé une douzaine de ruches. Une quatrième implantation envisagée sera retardée d'un an.
Au total, ce sont plusieurs millions de ces petits insectes productifs qui ont envahi nos blanches frondaisons.

 

090510--15--montage-ruches.jpg

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 18:13

110424--7--r.jpg

24/04/11 - Pour saluer les traditions pascales, et en l'absence actuelle d'oeufs de Balbuzards pêcheurs sur l'aire de Latingy, nous vous offrons ceux d'une Poule d'eau (Gallinula chloropus), posés à 1, 30 m de haut sur une corbeille savamment tressée entre quatre branches. Le nid a été observé, lors d'un parcours de découverte, à une trentaine de mètres de la Loire au bord d'un passage dans la "forêt du Castor".

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 07:20

110422 (27) montage

Le Lézard vert (Lacerta bilineata) expose au soleil, à proximité de son gite, son élégante livrée de mosaïque où le vert émeraude se mélange au noir et évolue jusqu'au jaune. Il est devenu une légende, puisqu'à son image, il nous arrive de "lézarder" !
Il habite chez nous dans un entassement de bois et de branches, mais ce pourrait être au sein d'un roncier ou d'un amas de pierres.
Le Lézard vert adulte mesure environ 30 centimètres. Le mâle a la gorge bleutée, ce qui n'est généralement pas le cas de la femelle.

Inoffensif et non venimeux, ce lézard se nourrit d’insectes et de leurs larves, d’araignées ou de vers de terre. Il ne mord que pour se défendre, et sa langue n'a pour fonction que de recueuillir les odeurs. Il est peu farouche, et on peut souvent l'approcher  pour de très belles photos.
Classiquement, des tiques parasitent ce reptile : c'est le cas sur le spécimen ci-dessus où les taches noires au dessus de la patte avant sont des tiques.

080422 (61) Lezard vert
Plus de détails sur Terra nova

Partager cet article

Publié par Jim - dans Portrait
commenter cet article
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 10:35

110419--20--montage-Calopteryx.jpg

20/04/11 - Petit rappel à l'usage des cancres las... Les insectes sont des Arthropodes, mais tous les Arthropodes ne sont pas des insectes. Pour simplifier, comptez six pieds et  - facultativement - ajoutez deux ailes, vous êtes dans une des plus grandes sectes de la planète : celle des Insectes. Plutôt discrets à la saison froide, en phase de reproduction ou en hibernation, ils ressortent de leur néant avec les premières chaleurs.

Le groupe des Odonates, nos jolies libellules, est un des plus prestigieux de la classe. On constate l'émergence (sortie par mue de l'état larvaire) des premières espèces les plus courantes au bord de la Loire, comme les Calopteryx splendens (F à gauche, M à sa droite), Mais nous avons aussi la chance de pouvoir ajouter une 27è espèce à notre inventaire (conduit depuis 2006 par Sébastien Verneau) : la Gomphus vulgatissimus, ou Gomphe à pieds noirs, qui n'avait jamais été contactée jusqu'ici (F à droite).


110416 (79) montage insectes

Les Lépidoptères, dont les Papillons sont les représentants les plus familiers, commencent à remplir de leurs vols joyeux les espaces proches du sol et des fleurs qu'ils butinent avec leurs trompes. L'Aurore se voit déjà moins, la vedette du moment étant le spectaculaire Flammé (à droite).

Nous avons trouvé sur un amoncellement de branches coupées deux magnifiques Lucanes cerf-volants mâles (au centre) (ils peuvent atteindre 7,5 cm de long !) qui venaient sans doute de sortir de leur hibernation... Plus tôt que prévu !

Sans épuiser le sujet, saluons aussi les insectes "nuisibles" avec notamment les Moustiques qui nous harcèlent dans les bois ou près de l'eau (à gauche). Mais pas les Tiques, qui ont pourtant repris leur sale boulot : ce sont des Acariens, ils ne sont pas de la secte...

Partager cet article

12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 16:04
 

Pour la première fois, une séquence "film"  (signée Cyril Maurer) devait s'insérer dans la "Balbu-lettre" pour illustrer la saga quotidienne des Balbuzards pêcheurs Alba et Seb.

Or, si tout marchait bien sur la maquette, la vidéo semble s'être volatilisée à l'arrivée.  En attendant de résoudre l'énigme, nous invitons les abonnés à venir ici sur le blog pour lire la séquence.

 

110410--74-se-montage-Balbu.jpg

Ceux qui ne sont pas encore abonnés à la Balbu-lettre ont bien tort !  Elle diffuse presque quotidiennement la chronique des évènements qui marquent l'installation de Balbuzards pêcheurs pour leur nidification 2011 sur l'aire de Mardié-ouest. Les surprises se multiplient, et le "suspense" est permanent !  Inscrivez-vous dans la colonne de droite, faites inscrire vos proches et vos amis...

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article

Présentation

  • : Loire & biodiversité
  • Loire & biodiversité
  • : Pour vous, nous voulons illustrer ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par des absurdes projets de déviations routières datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, alors nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !
  • Contact

Recherches

Catégories