Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 17:54

120413 (38)a

Au Belvédère Genevoix, notre meilleur poste d'observation, l'espace sonore est empli des trilles des premiers Rossignols philomèles, juste de retour de leurs migrations en Afrique méridionale. Un couple qui doit préparer son nid au sol dans les fourrés voisins ne cesse de se déplacer circulairement autour du gêneur, mais en prenant soin de ne jamais se montrer ouvertement.

120413 (23)ac

En comparaison, la Mésange à longue queue  apparaît comme exhibitionniste !
120413 (28)a

Sur la Loire, d'autres oiseaux reviennent de migration, certains pour s'installer dans les environs, comme les Bergeronnettes grises ou printanières. (Mais celle que l'on voit à gauche, de la variété thumbergi, est très probablement en migration vers la scandinavie.)

120411 (224)se ar

D'autres vont repartir vers la taïga, après une simple halte migratoire, comme ce très exceptionnel Courlis corlieu qui s'est mêlé pour un moment à une colonie de Mouettes rieuses.

120412 (80)se


Ou encore comme ces Chevaliers aboyeurs, dont le petit groupe devrait, lui aussi, repartir bientôt vers le grand nord.

120414 (39)se m

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
12 avril 2012 4 12 /04 /avril /2012 16:20

120411 (109)r

Le Bouleau - qu'il soit pubescent (Betula pubescens) ou verruqueux (Betula pendula) - n'est pas un de ces arbres géants qui impressionnent : il donne plutôt dans la finesse et l'élégance, avec son tronc blanc argenté et son feuillage, particulièrement léger en cette saison.

 

120408 (46)se ar

En sujet isolé dans un jardin, aussi bien qu'en futaie au sein de la forêt, il apporte fraîcheur et respiration dans les paysages les plus sombres.

Contrairemant au Peuplier noir dont nous avions vu qu'il est "dioïque" (article " Des chatons, oh que c'est mignon !"), le même Bouleau porte des grands chatons mâles (pendants) qui libèrent le pollen , et des petits chatons fructifères (érigés). Sur la photo de gauche, on voit aussi un troisième "chaton" plus volumineux et sombre. Il s'agit en fait d'un empilement de graines rescapées de l'automne précédent.
120411 montage 3 chatons Bouleau

Quand ces graines se libèrent, le vent dissémine des milliers de "mini-confettis" qui vont envahir vos soupentes si les arbres sont près de chez vous. C'est à peu près le seul reproche que l'on puisse faire au Bouleau.

Mais c'est aussi un de ses avantages : peu sensible à la qualité des sols, il est facilement "pionnier" pour la reconstitution de boisements. Par contre, il craint la sécheresse et préfère les sols légèrement humides.

A l'automne, le feuillage du Bouleau tourne au jaune-orange, il vient participer à la magnifique symphonie de couleurs qui nous enchante.

101026 montage bouleaux automne

Même en hiver, il apporte une respiration pleine de clarté au milieu des sombres sous-bois.
080221 (11)br

Bref, vous l'aurez compris, c'est notre arbre préféré... parmi quelques autres !

 

Des détails sur le site "Les arbres".

Partager cet article

Publié par Jim - dans Portrait
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 05:00

120405 (38)se ar

Pour fêter Pâques, nous vous offrons cette petite Mésange bleue en train de butiner dans les Prunelliers en fleurs. Que du bonheur, ce printemps !

A l'unisson de cette ambiance, le Coucou gris, très haut perché, se fait à nouveau entendre par intermittence.

110408 (1)se

 

Sur la Loire, c'est la saison des amours !
Les Sternes pierregarin, arrivées depuis peu, se font des gracieusetés en couple.
120405 (86)se r

 

Pour les Mouettes rieuses, c'est déjà "plié".

120405 (120)se r

Quant aux Petits gravelots, leur agitation habituelle est démultipliée : la poursuite est à trois, avec des corps à corps dont on ne sait s'ils sont des affrontements de mâles ou des tentatives d'étreintes...
120405--150-se-r.JPG

 

Les Cygnes tuberculés s'y mettent, avec des beaux mouvements de leurs longs cous. Il semble que la summum soit atteint lorsqu'ils forment la figure emblématique du cœur !

120406 montage Cygnes 2

 

Par contre, cette Bécassine des marais solitaire reste bien tranquille.

120405 (25)se r

Et une bonne nouvelle : le retour des Hirondelles de rivage dans la falaise de sable de la rive sud, en face du Mont. On peut déjà dénombrer plus de 40 orifices de leurs cavités.
060430 (1)montage AL

Rappelons qu'en 2008, 160 nids de la falaise avaient été détruits par une importante montée tardive des eaux du fleuve.

Dessin d'Alban Larousse. Voir la majorité des orifices en ligne dans une strate haute de la falaise.

N'oublions pas les passages quotidiens de Balbuzards pêcheurs, dont les succès à la plongée sont variables.
120404 montage Balbu

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 04:10

15/04/2004 - Les petits têtards ont doublé... de taille en une semaine : on distingue maintenant une fine nageoire sur la queue.

120415 (62)se ar
Mais pas encore de traces des pattes arrière, qui vont bientôt apparaître.
metamorphoses grenouille

Dessin extrait de l'Encyclopédie Larousse (rien à voir avec qui-vous-savez...)

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
6 avril 2012 5 06 /04 /avril /2012 04:00

08/04/12 - Vous vous posez tous la question angoissante : où en sont les naissances des grenouilles ? Voici la première photo inédite, volée par un paparazzi à la maternité :

  

120409 (5)se br
A noter la dimension moyenne des têtards : tête environ 2mm, queue environ 5mm.

En résumé, la mère et les enfants se portent bien !

A suivre...

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 21:53

... Et ils sont en train de "naître" en s'extrayant des masses gélatineuses que l'on voit briller sur la surface de l'étang du Grand bois. Une de celles dont nous vous proposions la photo en gros plan.

120325 montage etang


De Sylvie D.-R. : 30/03/2012 20:13  - Spontanément et parce que je vois de l'eau sous ces masses translucides, ce sont des oeufs de batraciens ....

31/03/2012 12:16 - Pour moi cela pourrait être des oeufs de grenouilles rousses car elles pondent en mars.

01/04/12 - Sylvie est la gagnante indiscutable.
Cadeau : un bocal de 1000 têtards à élever dans sa baignoire ;-) !
Eric Serre a donné une bonne réponse, mais moins précise, à 13h 28.

Beaucoup des autres réponses ont été assez ou très éloignées de la réalité. Comme quoi...

 

Revenons à notre sujet : les blocs d'oeufs sont ces masses rondes flottantes plus ou moins libres,

120325 (27)arh

ou au contraire étroitement insérées dans la végétation aquatique, comme ci-dessous.

120325 (35)ar


Elles peuvent regrouper chacune plusieurs milliers d'oeufs. Quand leur surface est dégagée des lentilles d'eau ou des bulles d'air, on devine en noir foncé les minuscules larves , grosses comme des pépins de raisin, au centre des oeufs.

120325 (28) montage oeufs grenouilles

Fin mars, les mini-têtards sont de plus en plus nombreux au fond de l'eau.
120330 (53)rh

Il leur faudra encore une longue croissance et plusieurs métamorphoses pour arriver à une "imago"... si ils échappent à leurs prédateurs !

 

Reste la question : à quelle espèce de Grenouille appartiennent ces pontes. Question difficile, voici pourquoi :

- Ce sont surtout des Grenouilles vertes  (photo de gauche) que l'on peut observer dans l''étang.

- Mais les Grenouilles rousses (photo de droite) s'éloignent du milieu aquatique, une fois atteint l'état adulte : on en rencontre d'ailleurs dans les environs.

- Les hybridations sont nombreuses entre espèces différentes, rendant les identifications malaisées.

100824 montage grenouilles

Nos groupements d'oeufs présentent les caractéristiques des pontes des Grenouilles rousses plutôt que d'autres. Comme nous le rappelle notre gagnante Sylvie, c'est justement la saison !

Et pour poursuivre l'expérience, une vidéo sympa : "Juigné les Moutiers : la reproduction des grenouilles rousses."

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 18:30

Nouvelle photo-mystère, d'actualité. Végétal ou animal ? Aquatique ou aérien ? Fleur de printemps, champignon, ou nid d'hirondelle ? Un indice : il y a à la sortie quelque chosede très familier.

120329 (3)aa

A vous de jouer !

A vous de nous identifier la chose, et/ou de nous décrire le phénomène dont elle fait partie.

Courriel à envoyer à l'adresse le-castor-enerve@orange.fr

Nous proposerons au premier gagnant un "cadeau surprise" très surprenant, en rapport avec le sujet, et qui réjouira particulièrement les enfants si vous en avez !

 

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
29 mars 2012 4 29 /03 /mars /2012 18:00

110427 montage Balbu teasing 2

Beaucoup d'entre vous avez aimé en 2010 et/ou en 2011 les épisodes haletants du feuilleton qui a illustré, au fil des jours, les aventures des Balbuzards pêcheurs sur l'aire située dans le Grand bois à Mardié.

110420 montage Balbu teasing

Vous avez apprécié ces images qui vont, d'un côté, jusqu'à vous faire pénétrer dans l'intimité d'une famille de ces rapaces sauvages extraordinaires ; ou qui, d'un autre, vous font partager des exploits de pêche ou des combats aériens. Vous êtes déjà inscrits à la Balbu-lettre.

Mais certains d'entre vous ne le sont pas encore : attention, nos amis migrateurs commencent à être de retour ou vont débarquer chez nous dans quelques jours. Ne prenez pas le risque de perdre un seul épisode à leur arrivée : inscrivez-vous maintenant en mettant votre adresse de messagerie dans la case blanche "Votre e.mail" prévue à cet effet, située ici dans la colonne à droite.



Et passez vite le mot à tous vos proches et à tou(te)s vos ami(e)s. A bientôt !

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 17:00

120323---51-rh-copie-1.JPG

... Et c'est un démarrage "sur les chapeaux de roue", avec des températures qui dépassent de loin les moyennes saisonnières, et une longue série de "beaux-jours" dignes d'un mois de mai ! En quelques jours, les arbres ont commencé à prendre les couleurs de leurs bourgeons ou de leurs chatons. C'est parti pour quelques semaines de magie !

23/03/12 - En l'absence d'amandiers sous nos latitudes, le premier fruitier dont les fleurs nous enchantent est le pêcher...

120324--25-rv.JPG

 

Arbres et arbustes "débourrent", éclatant leurs bourgeons pour pousser leurs premières feuilles...

120322 (38) montage debourrage


... ou sortent leurs chatons, empilements de petites fleurs, dont nous vous avons largement parlé au printemps dernier  (Article "Des chatons ? Oh, que c'est mignon !)
120322 (41).montage chatonsJPG

 

Les petites fleurs des bois ou des champs font partout leur apparition (Violettes, Pervenches, Anémones des bois, Muscaris à grappes)

120324 montage fleurs bleues

 

Cadeau de printemps, l'  Album 1e - Nature et paysages 2012 :

les photos du premier trimestre 2012 en grandes dimensions !

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 22:30

22/03/2012 - L'oiseau le plus intéressant du moment, sur la Loire devant Mardié, est le Harle bièvre. Il y en a trois couples à demeure... mais pour un moment seulement, car ce sont des "migrateurs d'hiver" qui vont bientôt repartir vers le nord. Ici, en haut une femelle, en bas un mâle.

120322 (163)se montage Bievre v

Curieusement les trois mâles et les trois femelles ne forment que deux groupes : l'un composé d'un mâle et de deux femelles, et l'autre, à l'inverse, de deux mâles et d'une seule femelle !
130320 (39)montage Harle

 Comme nous l'avons déjà indiqué, le Harle bièvre est un plongeur habile : il peut rester 30 secondes sous l'eau et s'enfoncer jusqu'à 10 mètres de profondeur. Mais il peut aussi pêcher en circulant le corps largement immergé et la tête dans l'eau. Envols ou déplacements rapides en surface se font moyennant une sorte de "pédalage" en surface assez spectaculaire. Après la pêche, toilette soignée avec battements d'ailes debout sur place.

La femelle dispose à l'arrière de sa tête d'une huppe qui lui donne souvent un amusant air "décoiffé".

Migrateur partiel, le Harle bièvre visite l'ouest de l'Europe pendant ses quartiers d'hiver.

 

Plus de détails sur  oiseaux.net .

 

Dans la rubrique des "migrateurs, visiteurs d'été" hivernant au sud, voici le retour des Petits gravelots. Vous savez, les copains des Sternes, qui nidifient dans les mêmes conditions, aux mêmes moments.

120322 (245)se montage gravelots

 

Une colonie d'une cinquantaine de Vanneaux huppés est posée sur l'un des ilôts, puis s'envole en direction de la forêt d'Orléans.

120322 (27) montage Vanneaux

 

Dans la rubrique des "exotiques", une Bernache du Canada. Avec environ 170 cm d'envergure, elle se situe, du point de vue de la taille, entre le canard et le Cygne.

120322 (113) montage Bernache

Avec leur bec très allongé, un petit groupe de Bécassinnes des marais cherche sa nourriture en piquant dans les franges boueuses des îlots.
120318 (52) montage Becassinne

 

Maintenant, révisez vos connaissances concernant les diverses espèces de Canards présents à Mardié :

Le Canard souchet, reconaissable à son bec spatulé (F à gauche, M à droite).
120322 (306)montage souchet

Le Canard chipeau  (M à gauche, F à droite).

120322 (181)se rv

Et  le Canard siffleur (Voir le Portrait du Canard siffleur en date du 27/02/11 sur ce blog. )  (M à gauche, F à droite).
120322 (84)se rh

Sans parler du Canard colvert, le plus commun, que tout le monde sait reconnaitre dans son beau plumage nuptial.

120322 (15)se rh

Enfin, comme témoignage de l'arrivée du printemps, plusieurs passages d'Hirondelles rustiques.

130320 (25)montage passereauxr

Pour la première fois ici, contact d'un Rougequeue à front blanc (F) (photo de droite)

Partager cet article

Publié par Jim - dans Portrait
commenter cet article

Présentation

  • : Loire & biodiversité
  • Loire & biodiversité
  • : Pour vous, nous voulons illustrer ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par des absurdes projets de déviations routières datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, alors nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !
  • Contact

Recherches

Catégories