Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loire & biodiversité

Loire & biodiversité

Pour vous, nous illustrons ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par un absurde projet de déviation routière datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, et nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !

Publié le par Jim
Publié dans : #Espèces et territoires

080628 (48)montage br

Beaucoup d'entre vous connaissent le Belvédère Genevoix : environ 230 parcours de découverte ont démarré à Mardié depuis ce lieu. Sur un angle de presque 180°, on peut en effet y contempler un exceptionnel panorama ouvert, à dominante naturelle, avec vue sur plusieurs kilomètres de la Loire ; sur une grande île et des ilôts, des grèves, des falaises, trois clochers ; et sur la Sologne en face, dans les lointains.

Situé à environ un kilomètre de la maison de Maurice Genevoix, notre point de vue est proche de celui qui avait séduit  le grand écrivain qui recherchait une maison au bord de la Loire alors qu'il venait de recevoir son Prix Goncourt. En lien, sa description de ce paysage.

 

120706 (58)montage Belvedere r

On peut aussi y commencer les observations de la biodiversité végétale et animale du Val, lointaine... ou proche. Voire très proche : le Belvédère étant établi sur une accumulation de coupes de grands peupliers et de déchets végétaux et minéraux divers, sa base pleine de vides constitue le refuge idéal pour de nombreuses espèces de la faune  locale.


Nous en avons parlé à l'occasion de plusieurs articles sur ce bog. Ainsi, le Belvédère est très prisé par le grand Lézard vert, comme nous l'avons présenté dans l'article "Portrait - Un reptile aimable : le Lézard vert".

120824 (72)

 

Le jeu va donc consister, pour vous, à énumérer un maximum d'espèces animales abritées sous la plateforme du Belvédère, soit qu'elles aient été évoquées précédemment dans ce blog, soit que votre intuition  vous laisse penser qu'elles y sont très certainement présentes.

(On excluera les espèces volantes ou arboricoles qui peuvent se déplacer autour du belvédère sans s'y abriter, et les espèces non significatives répandues dans tous les milieux )


A gagner : Un cadeau-surprise ou un tirage  A4 d'une photo de J.-M. Salomon au choix. A prendre au Mont à Mardié.


Le gagnant sera, soit le premier à avoir donné la liste complète des 15 espèces identifiées par nous avec certitude ;  soit celui qui aura listé le plus grand nombre de bonnes espèces à la date du mardi 18 septembre à minuit.

Vos résultats sont à envoyer par courriel à l'adresse le-castor-enerve@orange.fr  .

 

A vos recherches, et bonne chance !

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Observations

120722 (51)r

Poursuivant nos promenades sur les rives de Loire à Mardié, nous rencontrons parfois une grande plante fleurie qui émerge de la végétation herbacée : la Rose trémière (Alcea rosea).

120812 (25)r

C'est la petite soeur sauvage, rose ou blanche, des grandes Roses trémières multicolores qui garnissent durablement en été non seulement nos jardins, mais même parfois les rues de villages où elles poussent en abondance sur les trottoirs et entre les pavés, comme à Candes-Saint-Martin, au confluent de la Loire et de la Vienne.

100715 (7)sa

Sauvage ou ornementale, la Rose trémière fait partie de la famille des Malvacées, les Mauves, dont la représentante la plus courante dans nos champs est la Mauve musquée :

120705 (17)a r

 

La Rose trémière n'est pas que décorative. Elle a des vertus médicinales, et les fleurs en sont parfaitement comestibles : une idée pour agrémenter la salade cultivée dans votre potager, quand vous la servirez demain à vos amis !

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Observations

A l'affût du Martin pêcheur, nous passons beaucoup de temps attendre... Mais sur la scène du grand théatre ligérien, d'autres oiseaux font le spectacle. La petite Aigrette garzette (Egretta garzetta), maintenant très familière sur la Loire à Mardié, se fait remarquer comme une infatigable danseuse, très active à courir après les poissons comme à défendre son secteur de pêche de ses congénères (revoir notre album "Combat sans merci").

 

120818 (32)se r

Des gros plans en digiscopie permettent d'observer des détails intéressants. Ici, on peut reconnaitre un jeune individu de l'année dont la croissance est inachevée : le bec, encore rose, va continuer à se colorer en noir.

 

Les paupières d'un oiseau ne clignent pas, l'œil est lubrifié par la membrane nictitante, une troisième paupière qui se déplace horizontalement.120816 (224)se ca

Translucide, elle peut protéger l'oeil de l'eau sans perte totale de visibilité.

 

Lors de la reproduction, deux ou trois plumes ornent la nuque et de fines plumes d'environ 20 cm naissent sur ses épaules, s'étendent sur le dos et retombent de chaque côté de la queue en panaches élégants (oiseaux.net).

120818 (28)se ar

120816 (218)se r

Ce sont ces plumes, appelées crosses, autrefois très convoitées par les femmes pour leur valeur ornementale, qui ont valu à ces oiseaux le nom d'aigrettes. Bêtise humaine, cela a failli coûter sa disparition à l'espèce !

 

Heureusement, le plus mobile des Ardéidés continue à nous enchanter par ses ballets insensés, du lever du jour jusqu'au dernier couchant...

120813 (6)a v

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Observations

120831 (1)se r

31/08/2012 -  6h 30 - Matin de pleine lune, pour une fois dans un ciel limpide.

 

Avant de disparaître à l'ouest derrière l'horizon, la belle planète livre les secrets de sa géographie dans notre lunette, bien que celle-ci soit conformée pour l'ornithologie plus que pour l' astronomie.

120831 (6)se r

 

Mais, serait-ce déjà elle qui réapparaît à l'est ?

120904 (5)r

Non. Car de deux choses l'une, et l'autre... c'est le soleil !

 

Le ciel s'emplit brusquement d'une nuée d'oiseaux qui circulent dans le plus grand désordre :

120904 (8)r

c'est la sortie des Hirondelles de rivage.

 

5/09/2012 - Les petits matins sur la Loire vous réservent des surprises incroyables.

 

Ce matin, la lunette à peine installée derrière le camouflage et réglée sur l'extrémité du perchoir,  un regard sur celui-ci pour vérifier que le Martin pêcheur n'arrive pas déjà, sait-ont jamais...

120906 (32)m3r

(Montage)

... Mais à sa place, je rêve, un Balbuzard pêcheur vient de se poser, là, à cinq mètres !

Emotion, adrénaline, immobilité... et réflexe d'allumer le compact pour tenter de photographier l'oiseau en digiscopie. Est-ce le son qui marque cet allumage, le rapace est déjà parti...

A moins que je ne me sois endormi debout, et que je n'aie vu ça en rêve ?

 

Hier déjà, j'avais eu une hallucination. Vers 9h, un vieil homme descendait la Loire en poussant un magnifique vélo neuf dans l'eau ; il passait devant le perchoir, puis devant mon affût, sans me voir ; grimpait sur l'île, y cachait son vélo, et en faisait le tour comme à la recherche d'un objet perdu ;

120904 (11)ser

et enfin, ramassait une grosse pierre, la glissait dans sa capuche, et reprenait le vélo pour continuer sa descente surréaliste !

J'ai cru un moment être victime d'un gag de la "caméra cachée".

 

A moins que je n'aie rêvé, là encore ?

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Portrait

120903 (39)avr

03/09/2012 - Stramoine, Pomme épineuse ou Herbe à la taupe en langage vernaculaire, le  Datura Stramonium est une plante annuelle très présente dans la végétation des rives de Loire. De couleur mauve ou simplement blanche, la fleur en trompette tournée vers le ciel commence seulement à éclore, avec cette année beaucoup de retard.

060806 (011)r

De la famille des Solanacées, le Datura est , selon les goûts, médicinale, hallucinogène ou toxique. Ou plutôt selon les doses, puisque toutes ses parties sont riches en alcaloïdes. Les Doryphores du potager n'y résistent pas : attirés par les feuilles, ils en mangent et en meurent.

 

Quant au fruit ovoïde, il aura tendance à vous piquer ou à s'accrocher à vos basques quand il sera plus sec.

Datura stramonium pomme epineuse

Ainsi vous rapporterez à domicile les graines de la plante qui sauvera vos pommes de terre, à défaut de vous débarrasser de vos taupes !

 

Pour les botanistes, la Stramoine est aussi un poison : quoique probablement venue du Mexique avant le IVè siècle, et à ce titre "naturalisée" française, elle reste "potentiellement invasive" au détriment des plantes autochtones  (Liste des espèces végétales invasives de la région Centre Version 2, novembre 2011).

Ceci dit, rien à voir avec les invasives catastrophiques, comme la Jussie qui a colonisé pour longtemps toutes nos rives de Loire, et la Renouée du Japon qui étend lentement son cancer en bas du coteau de Mardié !

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Observations

120813 (181)se mr

28-29/08/2012 - Oui, in fine, c'est notre terrible Martin pêcheur qui reste maître du terrain.

Voci toute l'histoire :

 

Mardi vers 18h, un gentil papa et son mignon grand fils viennent au bord de la Loire et, sans doute pour le concours des plages du Figaro, s'activent pendant deux heures à construire un château en pierres garnies de paquets d'algues, le tout arraché au fond du fleuve.

120828 (74)se r

 

Puis, sans doute fatigués par leur jeu, ils se retranchent dans leur chateau pour un bal masqué. Ils sont un peu "quichés", surtout que Papa tient un fusil à deux canons pour se défendre si le fortin était attaqué, et que, en plus, ils ont leur gros chien Médor dans les pattes !

120828 (77)ser

Effectivement, à la tombée du jour, un vilain Canard les agresse lâchement : PAN ! PAN ! Et Médor rapporte le volatile tout saignant et plein de soubresauts... mais fiston s'en charge.

 

Le lendemain matin, spectacle insoutenable : il ne reste rien des deux audacieux, et , tel un cruel vautour charognard, le terrible prédateur contemple placidement son carnage...

120829 (9)se r

Encore une fois, la vie sauvage a eu le dessus !

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

120820 (34)r

20/08/2012 - Le petit épisode caniculaire passé, le jour se lève à nouveau sur des ciels nuageux et des lointains grisouilleux, sans pour autant que la pluie vienne rafraîchir la végétation. Les oiseaux réapparaissent progressivement sur la Loire à leurs emplacements habituels.

 

Prudemment, les jeunes Balbuzards pêcheurs abordent le fleuve avec une certaine hauteur.

120823 (35)rh

 

Avec la fin des reproductions et la perspective des migrations, des vols collectifs commencent à s'organiser.

120819 (30)ar

Commandos de Canards ou longues files de Grands cormorans, cela ressemble à des répétitions...

120824 (67)ar

 

Les vols de Vanneaux huppés sont plus désordonnés, mais très spectaculaires avec des changements du noir au blanc quand tout le groupe "vire sur l'aile" brusquement.

120831 (96)r

 

Les Hirondelles rustiques regroupéées sur les lignes aériennes donnent un avant-goût de l'automne.

120822 (40)hr

120822 (49)

 

A propos d'Hirondelles, celles de rivage, la colonie dont nous avons suivi lez évolutions a terminé la saison des reproductions avec 350 cavités ! Il semble que l'effondrement d'une falaise de sable à Courpain ait provoqué le "déménagement" d'un supplément d'effectifs pour des nidifications tardives de remplacement.

 

120825 (11)az

A la tombée du jour, une éclaircie colore le ciel au dessus de Darvoy.

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

Ils n'hésitent pas à se lancer en piqué vertical, à des vitesses folles, pour mettre une proie sous leurs becs ou sous leurs serres.

120822 (140) m

 

Voilà comment cela se termine avec le Circaète Jean-le-blanc... car il s'agit de lui : avec un serpent au bec, qui fait un baptême de l'air inattendu.

120820 (131)mr

 

Ce rapace migrateur, assez rare, est revenu chez nous depuis la mi-avril. Mais il restait très discret pendant sa période de nidification.

120819 (48)a

 

Après avoir fait une brève réapparition le 12 juillet, il vient, depuis quelques jours, de reprendre ses affûts multi-quotidiens sur les grands peupliers, au fond de la prairie du Mont ; et tourne aussi en chasse au dessus de la plaine.

120817 (102)se r

 

Avec un peu de chance, vous le verrez peut-être ce week-end depuis le chemin de la rive de Loire, en levant les yeux vers le coteau.

 

Plus de détails sur oiseaux.net

 

(Aucun gagnant à notre jeu, sauf Alban Larousse... Mais il est hors-concours, pour être tombé dans la marmite quand il était petit !)

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

120822 (138)

 

Voici à nouveau une "photo mystère" liée à l'actualité du territoire présentée sur ce blog cette année et l'an dernier.

Quel est cet OVNI, quelle espèce est concernée, et de quelle situation s'agit-il ?

 

Courriel à envoyer à l'adresse le-castor-enerve@orange.fr

Celui ou celle qui aura donné la bonne réponse avant le journal télévisé de 20 heures gagnera notre estime et la publication d'une séquence des photos explicitant la situation exacte.

 

(Une occcasion de revisiter le remarquable

Album 1d - Nature et paysages 2011

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

21/08/2012 - Il nous semblait qu'une loi de la République avait été votée pour prohiber le port du voile intégral ou de la cagoule dans les lieux publics. Quels forfaits peuvent donc commettre ces mâles qui enfreignent délibérément les interdictions, pour qu'ils dissimulent ainsi leurs visages ???

120821 (19)ser

 

Que nenni ! Ils n'infractent pas ! Ce sont des valeureux combattants de la plus grandiose des traditions françaises qui, armés jusqu'aux dents et habilement camouflés au milieu d'un chanp d'anatidés en plastique (non, pas jaunes, soyons sérieux !), sont venus, à l'instar du GIGN, pour canarder les canards : de sales individus, des migrants qui menacent notre civilisation moustachue !

L' anonymat de nos zhéros doit être préservé, par crainte des représailles !

120821 (34)ser

Le grand-père, le père et le saint-fiston : trois générations retranchées dans un fortin, et qui, par hérédité, partagent leur ferveur pour déclencher, au rare passage d'un de ces pitoyables oiseaux, des tirs nourris de Kalachnikovs.

 

Non, ce n'est pas une canette de bière que porte à sa bouche ce valeureux nemrod (pas encore) : en fait, dès que deux ou trois colverts inconscients se pointent dans le ciel, il s'égosille dans un appeau à poire en un concert de coins-coins inimitables :

120821 (11)sear

les hormones femelles contenues dans les postillons de l'instrument sont susceptibles de tromper l'ennemi et d'attirer les mâles en rut ; lesquels se prendront aussi sec une décharge de chevrotines dans le portrait...

 

Fusils, gilets pare-balles, chien, casquettes, camouflages, pipeaux etc., il faut bien tout ce matériel sophistiqué et coûteux pour espérer rapporter triomphalement à la maison un tableau de chasse grandiose : deux ou trois de ces vilains canards égarés, qui ont survolé le fortin par mégarde et qui en sont morts ; une douzaine de factices en plastique ; quatre appellants vivants déclarés.

120821--1-se-hr.JPG

 

 

Pendant ce temps, la Loire, qui hier résonnait des cris de mille oiseaux, n'a jamais été aussi vide et silencieuse.

 

Seul, devant le Mont, notre cher petit Martin pêcheur vaque à ses occupations comme si de rien n'était, et s'avale un poisson au détour d'une de ses pierres favorites...

120821 (59)ser

...Tandis qu'un Balbuzard pêcheur, prudemment réfugié à une hauteur sratosphèrerique, survole la scène avec dédain.

 

C'est l'ouverture de la chasse aux canards, pour laquelle les adeptes ont rabioté quelques jours  : au lieu du troisième dimanche d'août, l'ouverture a été autorisée au début du troisième décile du mois (c'est authentique : élection présidentielle oblige, c'était pour S. le prix du vote de C.N.P.T. !).

 

Nous sommes en France, Europe, dans un espace du Patrimoine mondial UNESCO classé Zone de Protection Spéciale NATURA 2000, et la Directive européenne correspondante commence par la déclaration solenelle qui suit : "Tous les oiseaux sauvages sont protégés..." !

Un monde de oufs : notre espace public le plus précieux livré aux fusils de gros bourins incapables d'identifier à l'aube ou au couchant (et même en plein jour) tous les limicoles. C''est notamment grâce à ce genre de chasse que certaines espèces rares disparaissent de la planète.

Voir les commentaires

 

Articles récents

Hébergé par Overblog