Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 14:50

100613 (129)ar-copie-1

100613 (141)ar-copie-1

 

De taille moyenne, et l'un des plus colorés de nos oiseaux familiers, le Pic vert (Picus viridis), souvent nommé aussi Pivert, s'observe en toutes saisons au sol sur des prairies rases, voire sur les pelouses de nos vergers et jardins. En effet, ce Picidé se nourrit principalement de fourmis et de leurs larves, qu'il va extraire du sol à l'aide d'un bec puissant et d'une grande langue effilée et visqueuse,.

 

Pic vert m- Alban Larousse

 

Néanmoins, on peut être attirés par son "picassement" ricanant lorsqu'il passe à basse altitude, avec un vol très reconnaissable, en flèche et ondulant.

060628-82-mont.jpg

 

Au printemps, on peut aussi le surprendre à tambouriner sur un arbre où il envisage de creuser sa loge ; à moins qu'il ne soit simplement aux aguets, accroché au bois et en appui sur sa queue.

Pic vert tronc 2 - Alban Larousse

121002 (8)vr

 

A la fin de l'été, les jeunes n'ont encore ni lunettes noires, ni moustaches très marquées...

060720 178a

060720-206.jpg

... Mais ils doivent maintenant se débrouiller seuls pour s'alimenter.

 

Plus de détails sur Oiseaux.net.

Partager cet article

Publié par Jim - dans Portrait
commenter cet article
21 novembre 2012 3 21 /11 /novembre /2012 19:05

121005 (4) Tom

Photo Thomas Lemoine

 

L'article ""crazy squirrels" : les déménageurs-planteurs" ayant rencontré un beau succès, nous vous offrons un album complet de plus de soixante photos :  Album 5 - Ecureuils roux .

 

Une fois de plus, nous n'avons pas privilégié les clichés les plus parfaits du point de vue technique et/ou esthétique, mais les photos les plus vivantes et les plus significatives des comportements du sympathique mammifère.

121007 (37)a

120922 (49)Tom ar

121009 (26)ar

Les photos sont de J.-M. S. et de Thomas Lemoine.

 

Alors vite, courez, sautez et dégustez cet album qui vous rappellera les beaux jours !

Partager cet article

18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 08:15

121108 Affiche-Expo-ALarousse-bonne r

Au vu de son grand succès, la magnifique exposition des dessins d'Alban Larousse à la Maison de la Loire est prolongée de huit jours, jusqu'au samedi 8 décembre compris.

Et puisqu'on approche des fêtes et des achats de Noël, sachez que vous pouvez même y faire des acquisitions d'originaux ou de reproductions qui vous permettront de faire des cadeaux tout à fait exceptionnels.

 

Pour ceux qui sont particulièrement séduits par cette complémentarité féconde entre l'observation naturaliste et le dessin, et qui aimeraient s'y confronter, une expérience rare est possible : une demi-journée d'apprentissage des croquis de terrain avec l'artiste le 24 novembre. Faites vite, le nombre de places est limité !

121108 Affiche-sortie-ALarousse

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
15 novembre 2012 4 15 /11 /novembre /2012 20:00

121114 (3)br

121114 (5) montage grues r

 

14/11/12 - 15 h - "Grus, grus..." : c'est (à nouveau) le cri répété dans le ciel d'automne qui nous a alerté sur le passage d'un vol de Grues cendrées. A nouveau car, à un jour près, c'est l'anniversaire du dernier passage au dessus du Mont de ces grands échassiers (Voir notre article "grus grus" du 15/11/12).

121114 (8)ar

121114 (11)ar

 

Mais alors que ces oiseaux sont censés être sur leur retour migratoire postnuptial vers le sud, celles-ci, au nombre de 80, arrivent de l'ouest, survolent le Mont, puis se dirigent vers la forêt d'Orléans au nord-est.

121114(12)r

121114(23)r

 

Rappelons que plusieurs centaines de milliers de Grues cendrées (Grus grus) effectuent chaque année un périple de quelques 2500 km (aller, et autant au retour) pour venir nidifier en Europe... Et retourner en Afrique via l'Espagne.

 

Alors, pourquoi ce groupe ne se dirigeait-il pas "normalement" vers le sud ?

En l'absence de confidences des intéressées, plusieurs hypothèses plus ou moins valables :

- Egaré hors du couloir de migration, le groupe fait un déplacement transversal pour se remettre sur les rails.

- Il cherche un bon coin tranquille dans la forêt d'Orléans, par exemple sur un étang, pour faire une pause-café.

- Le chef de famille ayant oublié son téléphone portable au Lac de Der, marche arrière toute pour tout le monde.

 

Si vous avez une meilleure explication, faites-nous la partager...

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
9 novembre 2012 5 09 /11 /novembre /2012 16:00

Tel est l'objectif que nous nous sommes donné depuis la fin du mois d'avril dernier.

Depuis que nous avons réalisé qu'un couple de Chouettes hulottes avait occuppé très tôt, de façon  inattendue, le nid des Balbuzards pêcheurs (revoir notre article Chouette ? La hulotte squatte chez Balbulat ! du 30 avril 2012)

120425 (4)se montage squatt

Alors nous avons entrepris cet été avec trois jeunes un "atelier hulottes", avec pour objectif de produire quatre abris adaptés au rapace nocturne, à mettre en place dans le Grand bois avant janvier 2013.

Après des longues réflexions, des recherches de documentation et des savants calculs concernant le modèle de nichoirs et le système constructif le plus économique et le plus paresseux possible, l'équipe se fixe sur des plans proches de ceux que nous a proposés Alban Larousse.

 

nichoir hulotte1

 

Les découpes sont réalisées en août, et les montages finalisés en septembre : superbe résultat dont les ouvriers tirent visiblement une grande fierté  !

121006--9-se-r.JPG

 

Reste à mettre en place les petites maisons aériennes...

Avec  le concours précieux de Cyril Maurer, la première est installée sur le Séquoia des Balbuzards, et au dessus d'une ceinture  anti-martres qui la sécurise :

121006 (15)se montage nichulot

 

Sous la pluie et au jour tombant, deux autres sont accrochées dans le même secteur :

121006--26-se-montage-2.JPG

 

Le quatrième nichoir sera placé un peu plus tard dans un secteur du Grand bois beaucoup plus éloigné :

121023 (59)se montage 3

Sur le Chêne mort  immédiatement voisin, Thomas Lemoine examine une énorme loge de Pic creusée dans le bois déjà très affaibli.

Qui sait, peut-être fera-t-elle concurrence à notre nichoir. A moins, tout au contraire, qu'elle n'évite que le nichoir à hulottes soit à son tour squatté par une autre espèce ?

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
6 novembre 2012 2 06 /11 /novembre /2012 11:44

121107 affiche-expo-Alban Larousse-V2

 

Exceptionnel, à ne manquer sous aucun prétexte !


Alban Larousse est notre illustrateur naturaliste préféré pour de multiples raisons. Ornithologue de premier rang, un des meilleurs connaisseurs des espèces rares de notre région, il sait saisir in situ des scènes fugitives et restituer la vie sauvage avec une vitalité et une vérité admirables ;  il est, à notre sens, le meilleur dessinateur animalier actuellement en France, avec une "patte" remarquable et une rare capacité à faire vibrer les couleurs de ses aquarelles.

Accessoirement, Alban Larousse participe souvent à l'illustration des articles de notre blog, ce dont nous le remercions à nouveau chaleureusement.

 

Rendez-vous donc à Jargeau, et prévenez vos proches, parents et amis, pour qu'ils profitent aussi de cette occasion qui  ne se représentera pas d'ici longtemps.

 

110724 (8)se ar

Alban "croquant" un nid de Circaète Jean-le-Blanc, en compagnie de Cyril Maurer, responsable de la Maison de La Loire du Loiret.

110724 (12)se ar

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 19:11

Il n'aura fallu que vingt minutes à Jacques Thomas pour identifier "Des pigeons alignés sur le toit de l'église de Darvoy (vue de la rive nord, Le Mont, par exemple !)". Bravo pour le coup d'oeil perspicace !

121021 (47)se r

121021 (43)se r

Céline de Lannoy, un peu plus tard, a aussi reconnu l'église de Darvoy, ce qui est très bien... mais a cru y voir... des Vanneaux ! Erreur profonde : on distingue nettement que ce sont des pigeons ;-)

Il faut dire que la photo livrée à votre sagacité a été prise quand même à plus d'un kilomètre de la scène, en digiscopie. Mention "Bien" à Céline !

 

L'église de Darvoy... Le clocher de l'église de Darvoy...

Depuis le coteau de Mardié, dans nos paysages à dominante naturelle, habités par la faune sauvage, la présence de l'espèce humaine est marquée dans les lointains par trois clochers qui localisent trois bourgs : Saint-Denis de l'Hôtel, Jargeau, Darvoy.

 

060830 montage clochers

120203 (27)

 

Celui de Darvoy, juste en face, à un peu plus d'un kilomètre, est bien sûr le plus présent.

 

Et ce, quelle que soit la saison.

100502 (91)s

Un enfant de grande maternelle, lors de la réflexion sur le paysage que nous faisons au démarrage des "parcours de découverte", l'a même identifié comme "la tour Eiffel"

 

120524 (20)se arc

 

Lorsqu'on photographie des groupes d'oiseaux avec un champ étendu, très souvent l'église se retrouve banalement dans les fonds du décor.

 

Mais dès que les brumes et la lumière colorent nos paysages de magie, c'est en contre-jour cette silhouette de Darvoy qui, émergeant des arbres, vient jouer avec les camaïeux des ciels ou avec les reflets du fleuve : le clocher est alors le point focal de nos regards enchantés.

 

101024 (29)sh

 

111031 (18)

 

080224 (15)

 

La scène est renouvelée... mais jamais répétée, car toujours différente, et toujours fascinante.

Partager cet article

2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 16:50

121021--29-se-aa.JPG

 

  A l'occasion des fêtes de la Toussaint, nous vous proposons comme jeu-flash d'identifier le sujet de cette photo et de nous dire de quoi il s'agit exactement.

 

Courriel à envoyer à l'adresse le-castor-enerve@orange.fr

Celui ou celle qui aura donné la bonne réponse le premier et au plus tard demain samedi 3 novembre avant le journal télévisé de 20 heures gagnera notre estime et la publication de photos en rapport avcc le sujet concerné.

Partager cet article

30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 20:36

121023 (3)r

121023 (8)vr

 

121023 (25)se v

121023 (9)se r

 

121015 (75)se a

 

121023 (2)se r

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article
26 octobre 2012 5 26 /10 /octobre /2012 21:45

121021 (56) montage r JPG

25/10/2012 - Il n'était que 20h 51, soit moins de deux heures après la mise en ligne du jeu, quand Jean Grandclerc - décidémment le meilleur mycologue de nos correspondants - nous a donné la réponse exacte : ce joli corail était un champignon-corail de nos forêts, l'Artomyces pyxidatus (ou Clavicorona pyxidata) dont le nom familier est le Clavaire en chandelier. Son abondante colonie, au milieu d'une couverture de mousse, se nourrit d'un arbre mort tombé près du sol.

 

Equipés de bottes plutôt que de palmes, et de cirés plutôt que de combinaisons sous-marines, poursuivons sous la pluie de saison notre plongée initiatique dans les profonds sous-bois de Latingy où la lumière s'estompe progressivement.

071006 (37)a

Un massif de Sparassis brevipes attire notre attention, il cotoie une foret d'Hypholomes fasciculaires.

 

Puis nous glissons devant des récifs de Clavaires dorées, de Fuligos des mousses, de Trémelles mésentériques...

120709 (79)montage coraux

 

Au milieu de ces coraux, tel un concombre de mer, un étrange Enteridium lycoperdon...

120804 (128)

 

Comme des petits poissons dressés verticalement dans les algues, les frêles Mycènes à capuchon.

121021 (30) montage

Et plus loin, des sortes d'Oursins... dont s'échappent parfois trois petites coques brunes, des châtaignes !

 

Notre plongée fongique et forestière s'achève sur de nouveaux empilements impressionnants d'Hypholomes qui tirent leur subsistance d'un gros chêne mort.

121023 (47)mont Hypholomes

 

Bref, comme vous le voyez, notre forêt recèle presque autant de merveilles que la lointaine barrière de corail : économisez l'agence de voyage, et parcourez dès demain la forêt d'Orléans. Vous aurez sans doute la chance, en bonus, de ramasser d'excellents champignons familiers... comestibles et savoureux, eux !

 

Vous trouverez beaucup de sites dédiés au règne fongique sur Internet, comme : Mycorance, ou Mycologia34, ou Identifier les champignons.

Partager cet article

Présentation

  • : Loire & biodiversité
  • Loire & biodiversité
  • : Pour vous, nous voulons illustrer ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par des absurdes projets de déviations routières datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, alors nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !
  • Contact

Recherches

Catégories