Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loire & biodiversité

Loire & biodiversité

Pour vous, nous illustrons ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par un absurde projet de déviation routière datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, et nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

141001 (114)br

141001 (29)r

01/10/2014 - Au petit jour, des voiles de brume se glissent dans le paysage ligérien dont ils marquent les profondeurs en faisant apparaître les différents plans plus ou moins éloignés.

 

141001 (10)montage r

Puis le soleil fait son apparition : il redonne une meilleure visibilité sur le fleuve et des couleurs à son avifaune.

 

Brusquement, une tranquille compagnie de Canards colverts s'envole et s'enfuit comme si une menace était intervenue. 

141001 (80)ar

141001 (86)a

Apparaît un Busard des roseaux qui survole les lieux. Prédateur d'oiseaux aquatiques, généralement jeunes ou affaiblis, c'est sans doute lui qui a effrayé les anatidés...

141001 (90)aar 

  Pourtant, le vol rapide des colverts recoupe le parcours tranquille du rapace.
141001 (96)ar

141001 (98)ar

 

Les Grandes aigrettes sont de retour. Les premiers rayons du soleil illuminent par en dessous celle qui descend la Loire.

141001 (16)aa

 

Au loin, sur le perchoir épargné par la dernière montée des eaux, le petit Martin pêcheur est là ; attendant le poisson... ou le photographe ?

141001 (143)ar

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

140924 (28)ah
140924 (37)mb r

 

24/10/2014 - Dans un ciel immaculé, deux Buses variables tournent longuement au dessus du coteau en glissant progressivement vers l'est.

 

140924 (104)r

Au passage, vers le fond de la prairie du Mont, elles survolent un grand Frêne élevé. Un Pic noir a commencé depuis plusieurs jours à y creuser un trou... Qui, on l'espère, finira comme une belle loge pour une nidification au printemps 2015 !

 

140924 (100)r

Sous le couvert, une femelle de Criquet cherche un emplacement pour déposer sa ponte.

 

140924 (135)r

Une magnifique Argiope frelon est à l'affût dans la végétation des rives du fleuve.

Elle nous rappelle que, malgré sa disparition, nous n'avons pas fini de vous raconter les aventures de Barbie, la Thomise rose... Ce sera pour bientôt.

140924 (117)r

Les quelques fleurs d'Ail des vignes encore vivaces servent toujours d'abris pour des insectes étranges...

 

 

La ripisylve a déjà perdu beaucoup de ses feuilles.
Des colonies d'oiseaux squattent les rares bancs de sable qu'une petite crue à laissé émergés.

140922 (15)r

140923 (50)r

Le nouveau passage d'un banc de poisson provoque une énorme agitation. Les Grands cormorans, à leur habitude, sont des centaines à plonger avec succès, puis à remonter le courant pour se repositionner.

L'épisode terminé, ils circulent en longues formations en V.
140921 (1)r
140921 (9)hr


Coucher de soleil coloré, avec une fraicheur qui annonce une baisse importante des températures nocturnes.

140923 (170)r

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

140721 (135)se mr

Vous avez reçu notre Balbu-lettre N° 11. Nous y avions mis en place deux vidéos : celle qui avait été mise en ligne dans notre précédent article ; et celle qui suit.

Malheureusement, une nouvelle fois, le système d'OverBlog est défaillant : ces vidéos ne se sont pas affichées dans les Balbu-lettres reçues dans les messageries. D'où cette diffusion par le biais d'un article.

 

Toutes nos excuses, et bon visionnage de notre film.

 


 

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

140721 (244)se vr

Patience : la Balbu-lettre N°11 est en préparation, et sera servie bientôt à ses abonnés.

Elle reviendra sur un point marquant de la reproduction des Balbuzards pêcheurs en 2014, intervenu le 20 juillet : le troisième jeune à l'envol.

 

En attendant, nous vous offrons la vidéo filmée le lendemain depuis la tente-affût, qui montre une des premières escapades de Clem : son envol, son retour et son déplacement encore maladroit sur les bois du nid.


 

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Observations

140909--148-ar.JPG
07/09/2014 - Le Hérisson d'Europe (Erinaceus europaeus) étant essentiellement crépusculaire et nocturne, quand on le voit errer en plein jour, et surtout quand c'est sur le goudron d'une route où il risque l'écrasement, c'est a priori que ce petit mammifère a un problème...

 

Un Hérisson égaré sur le Chemin du Mont nous incite à revisiter notre article "Portrait : un discret mais piquant mammifère, le hérisson" du 04/01/14, où l'on trouve un lien avec le site "Le sanctuaire des Hérissons" qui liste une série de problèmes possibles.  

140909 (155)r
140909 (149)r
Pourtant, celui-ci ne présente aucune anomalie visible. Après être resté en boule un bon moment, museau au sol, il part explorer les lieux ; flaire un ver de terre qu'il extrait du sol et consomme allègrement ; trouve un rayon de soleil et s'y arrête pour une petite sieste ; repart en chasse, prend d'autres proies dans la prairie ;

140909 (143)ar

140909 (229)ar

et tandis que le soleil commence à décliner, s'éloigne rapidement et disparaît plus loin dans les hautes herbes et les buissons...

 

Le Hérisson possède un museau pointu et un rhinarium qui lui permet de détecter la nourriture jusqu'à 3 cm dans le sol, grâce à un odorat très développé (Wikipedia). C'est pourquoi il parcourt la prairie le museau au sol.
"Le hérisson fouille méticuleusement le sol à la recherche d'invertébrés terrestres, en enfonçant son museau dans l'herbe. Les herbages humides sont probablement l'un de ses meilleurs terrains de chasse et il n'hésite pas à parcourir de grandes distances pour trouver un endroit idéal. Durant sa chasse nocturne, chaque hérisson tue au moins une centaine de ces invertébrés, dont beaucoup sont nuisibles : des coléoptères, tels le hanneton, le charançon et le bousier, des perce-oreilles, des chenilles et des limaces, ainsi que des mille-pattes et des carabes. Le hérisson est donc l'ami du jardinier. Ils mangent également des araignées, des vers de terre et des sauterelles. La consommation de mollusques a été fréquemment observée. Il s'agissait généralement de petites limaces et de petits escargots pouvant être avalés d'une bouchée.
Occasionnellement, il s'attaque également à des serpents, des lézards, des jeunes rongeurs et des batraciens. Il se nourrit aussi de cadavres (animaux écrasés, oiseaux morts, restes de poissons), de fruits et de champignons. Il pille quelquefois les nids en mangeant des œufs, mais cette prédation reste très limitée.
" (Extrait du site "elombric")

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

140909 (2)se ar

Une magnifique nuit de pleine lune se finit alors que s'ouvre encore un beau jour...

140909 (24)bm r

Il aura fallu attendre septembre et "la rentrée" pour que se succèdent des journées que l'on pourrait encore qualifier d'"estivales".

 

L'avifaune a repris toute sa place sur le théâtre ligérien, de nouveau abordable. Deux Martins pêcheurs rivalisent pour le territoire, nous y reviendrons. En l'absence des chasseurs, nos affûts ont repris à l'emplacement habituel.
140908 (30)se r

 

Pendant les périodes d'attente,on peut observer de nombreuses autres espèces : ici, un Héron cendré qui, au repos, procède à des petites toilettes.
140909 (17)se r

 

Une vivace Aigrette garzette s'apprête à avaler un petit poisson qui s'est laissé surprendre.

140908 (57)ar

 

Un Balbuzard pêcheur encore présent vient de prendre, en profitant d'une "curée" sur un banc de poissons. Abandonnant leurs tentatives maladroites, des dizaines de Mouettes rieuses partent à sa poursuite dans le vain espoir de lui voir lâcher le poisson !

140901 (190)aar

Le 9 septembre, plusieurs observations intéressantes :

- A son habitude, en fin de matinée, "notre" Circaète Jean-le-Blanc revient se poser en haut des grands peupliers du Mont.

Mais, harcelé par une Corneille, il préfère s'esquiver rapidement...

130817 (120)se arh

 

- Au début de l'après-midi, l'attention est attirée par un cri d'oiseau particulièrement puissant (que vous retrouverez dans une courte et sympathique vidéo sur YouTube, "Pic noir- cri").  L'oiseau, un Pic noir, circule dans la pinède, puis sa silhouette se profile le long du tronc d'un chêne au fond de la prairie.
140909 (74)r

Les couleurs de l'automne se sont déjà installées, notamment sur les grands peupliers noirs du bord de Loire. Sans doute en raison d'un printemps précoce, en avance d'environ trois semaines.
140909 (47)se ar

Des beaux jours, il en est encore prévu  : voilà l'occasion de renouer avec notre grand fleuve, si vous vous en êtes éloignés pour vos vacances...

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

140904 (0)se

Dimanche prochain après-midi (14h/18h), une manifestation à ne pas manquer pour les Mardésiens et leurs voisins :
Le Forum des Associations 2014. Sur le stand de MARDIEVAL au P'tit théatre, notre amie Barbie l'araignée rose sera en vedette : panneau de photos, dédicaces avec son écriture en pattes de mouche, nouvelles inédites, un "Quizz" et des projets d'avenir...

 

Deux autres panneaux nouveaux : l'un concernant les Parcours de découverte 2014, où vous retrouverez peut-être vos enfants ; et l'autre sur la reproduction 2014 des Balbuzards pêcheurs du Grand Bois, qu'ils ont parfaitement réussie avec trois jeunes à l'envol.

140904 (2)se tri

 

Vous y trouverez aussi de nombreuses photos naturalistes originales de Jean-Marie Salomon, et quelques "digigravures" de notre ami Alban Larousse : une (rare) occasion à saisir de se faire plaisir avec des œuvres de qualité !

Pour le plaisir, et pour soutenir MARDIEVAL, venez nombreux... avec vos enfants s'il y a lieu !

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Observations

140902 (35)a

02/09/2014 - La Loire étant enfin redescendue à l'étiage, et les observations sur l'aire des Balbuzards s'étant raréfiées à l'approche de leur départ en migration, nous avons décidé de reprendre progressivement nos affûts de Martins pêcheurs. Malgré le risque de présence des chasseurs de gibier d'eau, nous avons réinstallé deux perchoirs et nos camouflages à l'emplacement des deux années précédentes. 

 
C'est un petit mâle, jeune de l'année identifiable à ses pieds noirs, qui occupe le territoire cet été. Il n'a pas mis longtemps à apprécier le confort de nos perchoirs : installés un soir, fréquentés par lui le matin suivant à l'aube !
Et pour le second jour, ce matin, il nous a offert sur le N°1 la scène assez rare de la pelote de réjection.

 

Sur cette photo, vous voyez la pelote, constituée de débris d'arêtes de poissons, apparaître au fond du gosier...

140902 (39)v
140902 (40)vr
... et ci-dessus, vous la voyez chuter.

Mais vous ne verrez pas l'opération "récupération", après le départ de l'oiseau. Par chance, après une patiente recherche, la pelote a été retrouvée sur de la végétation aquatique à un endroit où il n'y a que peu de profondeur. Encore bien formée, elle est la troisième de notre collection.


Voilà un bon début pour cette saison réduite d'observation d'un de nos favoris.
140901 (12)br
Sans rêver à des scènes aussi extraordinaires que celles de l'an dernier (revoir notre article "Exclusivité : "on se donne des gros becs ?"" du 23/12/13 ), gageons que ces nouveaux perchoirs nous permettront d'assister à nouveau à des scènes familières comme celles de la toilette.
140902 (21)ar

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

140828 (37)se b

 

28/08/2014 - Avec le retour de la Loire à un niveau d'étiage à peu près "normal", notre segment du fleuve s'est rapidement repeuplé de son avifaune. D'autant que des passages de bancs de poissons attirent du voisinage des nuées d'oiseaux de différentes espèces : Grands cormorans d'abord ; puis Hérons cendrés, Aigrettes garzettes, Grandes aigrettes ; Mouettes rieuses, Goélands leucophées ; Sternes pierregarin, Guifettes noires ; sans parler de quelques jeunes Balbuzards pêcheurs...

 

140828 (11)se mr

Les Limicoles : Chevaliers aboyeurs, gambettes, culblancs. reviennent aussi arpenter les franges humides ou les eaux peu profondes. 

 

Le début des migrations post-nuptiales - donc grosso-modo nord-sud - ajoute la présence d'espèces "inhabituelles", sinon "rares". C'est le cas du Combattant varié (Philomachus pugnax) : deux individus isolés en halte migratoire avaient déjà été observés en octobre 2013 et en avril 2014 (nos articles "Oiseau rare : le combattant varié" du 11/10/13 et "Sur la loire, beaucoup d'espèces à voir !" du 24/04/14). 

140828 (31)se ar

 

Ainsi, l'après-midi du 28, alors que nous observons avec Alban Larousse des rassemblements particulièrement importants sur les bancs de sable en amont des Baffaits et sur les îlots devant le Mont, celui-ci repère un groupe de huit Combattants variés près d'une colonie de Vanneaux huppés. 

140828 (68)se mr

Plusieurs d'entre eux ont un plumage "écaillé" qui désigne les jeunes de l'année. le petit groupe, vraisemblablement familial, va circuler dans le secteur jusqu'au soir, au gré notamment des dérangements créés par des kayakistes qui provoquent trop souvent des envols de toutes les colonies basées sur ces îlots.

Peu après 18h, Alban Larousse signalait aussi une Cigogne blanche posée au pied de la levée entre Jargeau et Darvoy.

 

Nous reviendrons sur les nombreuses "curées" qui animent souvent la Loire actuellement au droit du Mont : elles permettent des observations particulièrement rapprochées, car l'avidité des oiseaux a tendance à les rendre... beaucoup moins farouches.

 

Alors... à vos téléobjectifs !

 

Plus de détails concernant le Combattant varié sur Oiseaux.net

 

Voir les commentaires

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité

140826 (43)b

26/08/2014 - 19h - Alors que le ciel bénéficie d'une précieuse éclaircie, nous sommes survolés par une Bondrée apivore : un rapace moyen, migrateur présent chez nous de mai à septembre, qui nous débarrasse de nombreuses Guêpes en se nourrissant principalement de leurs larves et de leurs nids. Bien qu'il circule souvent près du sol, il reste peu connu du public. Nous vous en avons parlé à plusieurs reprises : retrouvez les articles en tapant "bondrée" dans la case "recherche" et validez "O.K." pour retrouver ces articles.

 

Cette Bondrée apivore vous invite à la retrouver dans le nouvel Album 1g - Nature et paysages 2014 qui vient d'être mis en ligne avec plus de cent des meilleures photos de l'année en cours.

 

Bonne promenade dans la belle biodiversité qu'abritent nos incomparables paysages ligériens : un moyen très sûr de prolonger les vacances estivales !

Voir les commentaires

 

Articles récents

Hébergé par Overblog