Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 19:00

140806 (34)se v

Il y a deux mois, nous avons laissé Barbie, la magnifique Thomise enflée (Thomisus onustus), alors qu'elle attrapait des proies, cachée à l'affût sous des fleurs d'Ail des vignes (voir nos articles du 30/07 et du 8/08).

A cette époque, elle jouait à plein de la ruse du mimétisme par homochromie. Nous y reviendrons dans cet article.

Puis les intempéries ont raréfié les visites des insectes volants qui constituaient ses proies. Alors elle a changé de fleurs, elle s'est déplacée un peu, puis de quelques mètres. Dans un prochain article, nous vous illustrerons cette séquence d'errances.

Son abdomen était alors particulièrement gonflé, et très ressemblant à un gros berlingot rose... Un signe... ?

Puis elle est partie vers un secteur de graminées, et là... Elle a disparu !
Cette séquence... et la suite, et la fin, nous vous les conterons également dans un épisode ultérieur. Patience !

 

En attendant, revenons au piège tendu par notre vedette. Contrairement à de nombreuses autres espèces d'Araignées, il ne comporte aucune toile : il est totalement fondé sur le mimétisme, c'est à dire la capacité à ne pas se différencier  de son support. Ici, le mimétisme est fondé principalement sur l'homochromie, c'est à dire l'identité de couleur. Pattes repliées, peut-on distinguer Barbie d'un groupe de boutons floraux ?
140730 (39)v mr

Pour prendre sa couleur rose, il faut environ trois jours à la Thomise en partant du blanc.
"Le changement de couleur est rendu possible par la sécrétion d'un pigment liquide (...) dans les couches de cellules extérieures du corps. Lorsque l'araignée est sur un fond blanc, ce pigment est transporté dans les couches profondes laissant apparaître les glandes de guanine blanche." (Wikipedia). Grâce à un autre pigment, notre Thomise peut aussi prendre la couleur jaune sur une fleur jaune... en y mettant le temps.

Mais le mimétisme peut concerner d'autres éléments. Ainsi l'Ail des vignes dispose de fines sépales situées à la base du capitule. Les pattes étendues peuvent se confondre avec elles.
140817 (1)vr montage r

Concentrés sur leur tâche, les butineurs passent d'une fleur à l'autre rapidement, sans prendre le temps de faire un examen scrupuleux de l'environnement. Avouons-le, le danger qui les guette n'est pas évident.

140730 (16)w montage r

Alors voilà : sanction immédiate pour ces imprudents  !
140807 (3)se r

 

A suivre...

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Loire & biodiversité
  • Loire & biodiversité
  • : Pour vous, nous voulons illustrer ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par des absurdes projets de déviations routières datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, alors nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !
  • Contact

Recherches

Catégories