Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loire & biodiversité

Loire & biodiversité

Pour vous, nous illustrons ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par un absurde projet de déviation routière datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, et nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !

Publié le par Jim
Publié dans : #Portrait

110410 (81) montage jacinthe

12/04/11 - Entre les tapis blancs des précoces Perce-neige et les brins de muguet beaucoup plus rares et plus tardifs, la Jacinthe sauvage déroule à sa floraison printanière, dans nos fraiches forêts, des immenses et magnifiques tapis bleus. Si denses parfois qu’on hésite à les piétiner. Elle transforme ainsi pendant quelques semaines des sous-bois ordinaires en petits paradis lumineux… où l’on aimerait s’endormir en humant un parfum plus délicat que celui de son homologue horticole.

 

Érigée sur un bulbe de la taille d’une grosse noisette, la Hyacinthoides non-scripta - appelée aussi Jacinthe des bois, scille penchée, petite jacinthe, endymion penché ou muguet bleu - est une vivace de la famille des Liliaceae haute de 20 à 40 centimètres. Ses feuilles sont dressées puis recourbées. Lors de la floraison (avril à mai), les fleurs bleu-mauve sont regroupées sur une grappe courbée qui donne à la plante l'aspect de dormir. Elles sont penchées en forme de cloche, longues de 14-18 mm.

 

Notre fleur bleue a fortement régressé ou localement disparu par excès de cueillette mais aussi en raison de la disparition des clairières, de l’hybridation fréquente avec la jacinthe d'Espagne de nos jardins (Hyacinthoides hispanica), et peut-être du réchauffement climatique. La Jacinthe des bois est pour ces raisons classée espèce protégée dans notre région Centre, et sa cueillette est à éviter.

 

Mais il ne faut pas se priver de la fréquenter, notamment dans la grande forêt d’Orléans. Par exemple, au nord-ouest d’Ingrannes, vers l’étang des Aulnes, le GR3 traverse une véritable “mer” de ces Jacinthes actuellement en fleurs.

 

Commenter cet article

Frédéric CONRARD 11/05/2020 14:16

Bonjour

Je n'arrive pas à localiser votre "mer de jacinthes bleues" : le GR3 semble passer bien plus bas et le seul Etang des Aulnes que j'ai pu trouver se situe près de Nimes, ...

Pourriez-vous m'aider?

Jim 12/05/2020 18:19

Mes pérégrinations dans le secteur remontent à dix ans ou plus, ça a pu changer avec le zèle de l'ONF a faire des coupes à blanc. De toute façon, la saison est dépassée depuis presque un mois.
L'étang des Aulnes se retrouve sur Géoportail en direction de Nibelle à 4 km environ au nord-EST d'Ingrannes, et non au nord-ouest.

Quand au GR3, il passe effectivement au bord de la Loire, et même chez nous ;-). Mais il me semble aussi que les GR transnationaux ont des variantes parallèles, et j'empruntais pour aller observer des Balbuzards pêcheurs un chemin ainsi balisé qui traversait les sous-bois à Jacynthes.

 

Articles récents

Hébergé par Overblog