Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loire & biodiversité

Loire & biodiversité

Pour vous, nous illustrons ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par un absurde projet de déviation routière datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, et nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !

Publié le par Jim
Publié dans : #Portrait

 

140328 (57)se vr

Le Geai des chênes  (Garullus glandarius), nicheur familier de nos bois de feuillus, est assez peu visible en forêt, posé sur une branche ou circulant dans les frondaisons. Ce sont alors ses cris rauques ou ses gloussements de parade, facilement reconnaissables en période prénuptiale et quand il est en bande, qui marquent bruyamment sa présence fréquente.

 

Son vol rapide et tendu permet de dévoiler entièrement ses jolies couvertures alaires bleues striées de noir et de blanc, comme on le voit bien sur ce dessin d'Alban Larousse. Si vous êtes attentifs, vous ramasserez au sol ces petites plumes chatoyantes.

Geai des chenes vol - Alban Larousse

Le plumage coloré du Geai mérite le coup d'œil : il faut alors le guetter quand il vient au sol, en particulier pour s'alimenter.

140328 (60)se ar

Le Geai est littéralement un "glandeur" : 50% de son alimentation est constituée de glands. Ramassés sous les chênes, ils sont consommés sur place... ou transportés et mis en réserve dans des cachettes où ils sont parfois oubliés. Ainsi les Geais participent-ils amplement à la dissémination des Chênes - et aussi des Hêtres via leurs faines -.

 

Mais, à l'instar des autres Corvidés, il est omnivore. On peut en voir un ici nous voler nos cerises (à droite) ou un autre s'inviter dans un Sureau pour se gaver de ses baies (à gauche). Il ne se refuse pas non plus des petits mammifères, des œufs de passereaux, voire même des oisillons.

060812 (42) montage geai

Deux jeunes Geais sont ici nourris au sol : l'adulte est le plus petit, d'autant que les jeunes déploient leurs crêtes volumineuses.

 

120405 (39)ar

 

Plus de détails sur oiseaux.net

Commenter cet article

Sylvie 29/03/2014 08:51


Magnifiques photos. J'aime beaucoup cet oiseau mais je ne l'ai jamais de si près.

Jim 29/03/2014 12:13



Le geai des Chênes est assez farouche, mais la photographie en "digiscopie" le rapproche beaucoup !



 

Articles récents

Hébergé par Overblog