Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loire & biodiversité

Loire & biodiversité

Pour vous, nous illustrons ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par un absurde projet de déviation routière datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, et nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !

Publié le par Jim
Publié dans : #Portrait

22/03/2012 - L'oiseau le plus intéressant du moment, sur la Loire devant Mardié, est le Harle bièvre. Il y en a trois couples à demeure... mais pour un moment seulement, car ce sont des "migrateurs d'hiver" qui vont bientôt repartir vers le nord. Ici, en haut une femelle, en bas un mâle.

120322 (163)se montage Bievre v

Curieusement les trois mâles et les trois femelles ne forment que deux groupes : l'un composé d'un mâle et de deux femelles, et l'autre, à l'inverse, de deux mâles et d'une seule femelle !
130320 (39)montage Harle

 Comme nous l'avons déjà indiqué, le Harle bièvre est un plongeur habile : il peut rester 30 secondes sous l'eau et s'enfoncer jusqu'à 10 mètres de profondeur. Mais il peut aussi pêcher en circulant le corps largement immergé et la tête dans l'eau. Envols ou déplacements rapides en surface se font moyennant une sorte de "pédalage" en surface assez spectaculaire. Après la pêche, toilette soignée avec battements d'ailes debout sur place.

La femelle dispose à l'arrière de sa tête d'une huppe qui lui donne souvent un amusant air "décoiffé".

Migrateur partiel, le Harle bièvre visite l'ouest de l'Europe pendant ses quartiers d'hiver.

 

Plus de détails sur  oiseaux.net .

 

Dans la rubrique des "migrateurs, visiteurs d'été" hivernant au sud, voici le retour des Petits gravelots. Vous savez, les copains des Sternes, qui nidifient dans les mêmes conditions, aux mêmes moments.

120322 (245)se montage gravelots

 

Une colonie d'une cinquantaine de Vanneaux huppés est posée sur l'un des ilôts, puis s'envole en direction de la forêt d'Orléans.

120322 (27) montage Vanneaux

 

Dans la rubrique des "exotiques", une Bernache du Canada. Avec environ 170 cm d'envergure, elle se situe, du point de vue de la taille, entre le canard et le Cygne.

120322 (113) montage Bernache

Avec leur bec très allongé, un petit groupe de Bécassinnes des marais cherche sa nourriture en piquant dans les franges boueuses des îlots.
120318 (52) montage Becassinne

 

Maintenant, révisez vos connaissances concernant les diverses espèces de Canards présents à Mardié :

Le Canard souchet, reconaissable à son bec spatulé (F à gauche, M à droite).
120322 (306)montage souchet

Le Canard chipeau  (M à gauche, F à droite).

120322 (181)se rv

Et  le Canard siffleur (Voir le Portrait du Canard siffleur en date du 27/02/11 sur ce blog. )  (M à gauche, F à droite).
120322 (84)se rh

Sans parler du Canard colvert, le plus commun, que tout le monde sait reconnaitre dans son beau plumage nuptial.

120322 (15)se rh

Enfin, comme témoignage de l'arrivée du printemps, plusieurs passages d'Hirondelles rustiques.

130320 (25)montage passereauxr

Pour la première fois ici, contact d'un Rougequeue à front blanc (F) (photo de droite)

Commenter cet article

Claude Marec 26/03/2012 17:24


Merci de nouveau à l'observateur, à sa patience et son talent dont nous sommes si nombreux à profiter.

 

Articles récents

Hébergé par Overblog