Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2014 4 19 /06 /juin /2014 06:40

140604 (15)v

A regarder de près une des fleurs qui ornent sa longue hampe, l'Orchis bouc (Himantoglossum hircinum) fait bien partie de la grande famille des Orchidées terrestres. Elle se reconnait à ses labelles qui constituent d'originales langues en lanières torsadées se déployant presque à l'horizontale entre deux autres plus courtes.

080603 (28)r


Mais elle se reconnait également à la forte odeur caractéristique qui lui vaut son nom, celle du mâle de la chèvre !

140530 (12)se r

L'Orchis bouc se rencontre isolée ou en petites stations dans de prairies maigres, sur des pelouses, dans des friches, ou des forêts clairiérées, toujours sur substrat calcaire. Assez localisée et rare en général, elle est cependant plutôt commune dans le Loiret, notamment à Mardié. Sa floraison se situe de mi-mai à juin.

 

140604 (35)r
Les plus hautes de ces plantes peuvent atteindre le mètre : pas besoin de loupe pour les repérer et les admirer.

Mais à laisser en place, bien entendu !

 

Si vous vous intéressez aux Orchidées sauvages du Loiret, visitez le site de la Société Française d'Orchidophilie Centre Loire.

Partager cet article

Publié par Jim - dans Portrait
commenter cet article

commentaires

DUBAT 04/06/2015 15:45

bonjour, nous sommes dans le lot et garonne ,ns avons plusieurs sortes d'orchis,notre jardin étant en bio dont une friche et je viens de découvrir pour la première fois ,une de ces superbes orchis bouc!!contente !elle est superbe ,dans le détail quelle merveille de perfection!

Jim 04/06/2015 18:57

Oui, même si ce n'est pas la plus affriolante, elle est très originale : je ne connais pas d'autres fleurs ayant ainsi des pétales torsadées. Si elle est préservée pendant sa floraison, cette Orchis peut se multiplier en quelques années.

Présentation

  • : Loire & biodiversité
  • Loire & biodiversité
  • : Pour vous, nous voulons illustrer ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par des absurdes projets de déviations routières datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, alors nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !
  • Contact

Recherches

Catégories