Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loire & biodiversité

Loire & biodiversité

Pour vous, nous illustrons ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par un absurde projet de déviation routière datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, et nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !

Publié le par Jim
Publié dans : #Observations

 

 

26/07/2012 - Le "coup de chaud" de ces derniers jours lance enfin, avec de nombreuses semaines de retard, la course aux émergences des Odonates (Libellules). Dans la végétation de rive de la Loire, ce petit monde se bouscule à la recherche de nourriture... ou de partenaires pour la reproduction.

120726 (26)ar

Ainsi cette femelle de Caloptéryx éclatant (Calopteryx splendens), dont la robe est dorée par les irisations du soleil, à l'affût sur une fleur de Butôme, vient de capturer un moucheron qu'elle croque avidement.

 

Vous ne tomberez pas forcément sur l'Espèce rare... Mais parmi la trentaine d'espèces différentes que nous avons inventoriées (voir notre Album 2 - Libellules), sachant qu'en outre, mâles et femelles peuvent être très dissemblables, vous pourrez sans doute voir (et photographier) une dizaine ou une vingtaine d'individus d'aspects différents et de toutes les couleurs.

 

Par exemple, ce Sympétrum sanguin (Sympetrum sanguineum) mâle, assez cabotin, qui expose complaisamment sa livrée rouge sang au sommet d'une herbe sèche.

120723 (146)r

120723 (177)r

 

Lorsqu'un individu a les ailes très brillantes, des couleurs estompées, et qu'il se débat maladroitement dans les herbes, c'est qu'il vient de se libérer de son exuvie (Voir notre article  Emergences : de l'exuvie à l'imago !). L'identification exacte du specimen est alors plutôt hasardeuse, même pour des spécialistes.

120726 (102)ara

Il pourrait s'agir ici d'une femelle de Gomphe à pattes jaunes (Gomphus flavipes), représentante du sous-ordre des Anisoptères, les plus grandes et donc les plus visibles des libellules.

 

Il y a un second sous-ordre dans l'ordre des Odonata : les Zygoptères. On les nomme familièrement les "demoiselles", ils sont petits et fins, et il faut de bons yeux, plus une loupe ou un téléobjectif, pour en examiner valablement les charmes.

 

Pour illuster ce sous-ordre, voici un mâle de Pennipatte bleuâtre (Platycnemis pennipes) : ses émergences sont très nombreuses ces jours-ci.

060630--014--Platycnemis-pennipes-M.jpg

 

Les nouveaux-venus ne tardent pas à entreprendre un nouveau cycle de reproduction.

120723 (109)r

Les odonates prisent une figure particulière du Kama-sutra... assez directe chez l'Orthétrum à stylets blancs (Orthetrum albistylum) ci-dessus. Plus élégante et sophistiquée chez les demoiselles : on la nomme alors "Cœur d'Agrion".

120726 (238)montage repro-odos

Une fois le long accouplement terminé, le mâle continue à tenir sa femelle par le cou pendant que celle-ci dépose ses oeufs fécondés dans le milieu aquatique.

 

Dès le prochain rayon du soleil, le spectacle sera assuré !

Commenter cet article

did 02/08/2012 07:54


Article très intéressant accompagné d'excellente photos, félicitations

DelphineB 30/07/2012 12:05


Magnifiques!

 

Articles récents

Hébergé par Overblog