Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loire & biodiversité

Loire & biodiversité

Pour vous, nous illustrons ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par un absurde projet de déviation routière datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, et nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !

Publié le par Jim
Publié dans : #Observations

110809 (23)

09/08/11 - Retour sur l'Onagre, cette  plante particulièrement intéressante que nous vous avons présentée le 16 juin dernier, dans un article où elle servait de support à une petite bête bleu argent.

Ici, elle sert de support à une autre petite bête... que vous n'avez peut-être même pas remarquée. Il s'agit d'une araignée dont la couleur se confond avec celle de la fleur, jaune citron.

La Thomise variable (Misumena vatia) est une championne du mimétisme, au delà de la simple homochromie.

Elle peut passer par toutes les nuances du blanc au jaune Et s'installer sur la plante pour que ses proies la confondent avec les étamines de celle-ci.
Mais pour cela, elle ne se contente pas de décalquer la couleur de son support. Une belle anecdote va vous le prouver...

 

081022--36-montage-mimetisme.JPG

Cela se passait en Australie, dans la banlieue de Sydney. On y trouve de pittoresques plantes aux couleurs très vives inconnues chez nous, les Kangaroo paws (pattes de Kangourou).  Ma fille en avait dans son jardin, rouges avec des terminaisons florales jaunes (photo centrale), le long de l'allée qu'elle empruntait quotidiennement pour entrer ou sortir de chez elle.

En les examinant avec une curiosité attentive, je me suis aperçu qu'une petite araignée s'était installée à l'extrémité haute d'un des "doigts". En prenant la couleur jaune des fleurettes, et en étalant ses pattes en l'air pour leur donner l'aspect de ces terminaisons florales, elle s'était mise en mesure de tromper à tout coup les insectes volants habitués à visiter les fleurs de Kangaroo paws, pour les   attirer, les capturer et les dévorer. Le mimétisme était si parfait que les habitants de la maison, qui passaient devant plusieurs fois par jour, ne s'en étaient jamais aperçu...

Commenter cet article

did 16/10/2011 14:03



Merci pour le partage de cet article intéressant


Bon dimanche



Aurelie 16/10/2011 04:56



He he he, ca rappelle des souvenirs... Rigolo que tu en es trouve aussi au bord de la Loire.



 

Articles récents

Hébergé par Overblog