Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loire & biodiversité

Loire & biodiversité

Pour vous, nous illustrons ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par un absurde projet de déviation routière datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, et nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !

Publié le par Jim
Publié dans : #Actualité
Le passage de la Cigogne noire

05/05/2016 - 19h 20 - Une session d'observations tournée vers le lit de la Loire qui, en baissant lentement, découvre enfin ses îles et ses îlots... permettant à beaucoup d'espèces d'oiseaux de retrouver progressivement le cours normal de leur activité : Sternes naines et pierregarin qui se posent sur les rares  langues de sable exondées ; Chevaliers aboyeurs qui parcourent inlassablement les eaux peu profondes en plongeant leurs têtes sous l'eau pour piquer les fonds ; Chevaliers guignette qui à deux par deux se lancent dans de rapides et bruyantes courses-poursuites ; Chevalier gambette faisant valoir ses gambettes rouges ; Vanneaux huppés placides ; innombrables colverts ; Mouettes et Goélands, Grands cormorans ; Hérons cendrés et petites garzettes énervées ; une Bernache du Canada présente depuis plusieurs jours... Et le sympathique Grèbe huppé qui disparaît sous l'eau pour réapparaître à des endroits improbables.

 

Bref, de quoi occuper les yeux et les optiques des observateurs, qui négligent de regarder le ciel... Et pourtant, tranquillement, un grand oiseau en tenue de soirée remonte la Loire au niveau de la cime des arbres : aucun doute, cette silhouette élégante est celle d'une Cigogne noire (Ciconia nigra)

Le passage de la Cigogne noire
Le passage de la Cigogne noire
Le passage de la Cigogne noire
Le passage de la Cigogne noire
Le passage de la Cigogne noire
Le passage de la Cigogne noire
Le passage de la Cigogne noire
Le passage de la Cigogne noire

La Cigogne a déjà dépassé notre belvédère, et semble vouloir continuer sa remontée vers Jargeau. Mais la voilà qui descend, qui semble se disjoindre en vol : va-t-elle nous faire le plaisir de se poser là ?

Hélas non, espoir déçu : elle se reprend et s'éloigne impitoyablement vers l'est, puis disparaît au loin au dessus des arbres.

Le passage de la Cigogne noire
Le passage de la Cigogne noire
Le passage de la Cigogne noire
Le passage de la Cigogne noire
Le passage de la Cigogne noire

C'est la quatrième fois que nous rencontrons la Cigogne noire sur ce territoire depuis notre premier contact assez bref en 2006. En 2008, l'oiseau juvénile avait survolé le Mont pour aller passer la nuit dans les bois, avant de revenir à la Loire et y passer quelques heures le lendemain matin... nous donnant l'occasion de le photographier abondamment.
Enfin, en septembre 2011, il s'était agi d'un passage en vol très proche, mais furtif.

Avec 500 couples seulement en Europe, entre trente et soixante en France, ce magnifique grand oiseau discret reste très rare à observer.

 

Plus de renseignements sur oiseaux.net

 

Commenter cet article

Agatheb2k 20/06/2016 11:43

Merveilleuses photos, la cigogne noire, contrairement à sa cousine blanche, nous fuit comme la peste et niche au milieu des bois le plus loin possible de nous, ce qui rend parfois son nid vulnérable parce que trop loin pour intervenir rapidement en cas d'intrusion.

 

Articles récents

Hébergé par Overblog