Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 17:10
Le pourpré et la grenouille : dur à avaler !

1/08/2015 - 20h50 - Le jeune Héron pourpré que nous allons voir s'installer au pied du coteau du Mont pendant presque un mois est là pour le cinquième jour. L'heure est tardive, la nuit va commencer à tomber.

En chasse depuis un bon moment dans le mince canal d'eau que l'étiage sévère n'a pas encore asséché, il longe la végétation aquatique sur la pointe des pieds, si l'on peut dire... Car ses pieds surdimensionnés lui permettent de circuler à l'aise sur tous les fonds aquatiques même peu solides. Après des affûts dans une immobilité absolue, suivis de mouvements d'un incroyable ralenti, il frappe avec son bec l'amphibien qui aura eu l'imprudence de ne pas le voir ou de ne pas l'entendre venir.

Ce sont souvent des proies modestes, mais cette fois-ci, il attrape une grenouille de très gros calibre : plus longue que son long bec ! Il lui faut d'abord la neutraliser en la frappant, voire en tentant de l'étouffer sur le fond... Cela dure cinq longues minutes. Puis il doit l'avaler d'un seul morceau, non sans mal : passage spectaculaire dans le long cou étroit, où l'on peut suivre la progression du batracien, suivi de sortes de spasmes pour le faire descendre plus loin jusqu'à l'estomac !

Le pourpré et la grenouille : dur à avaler !
Le pourpré et la grenouille : dur à avaler !
Le pourpré et la grenouille : dur à avaler !
Le pourpré et la grenouille : dur à avaler !
Le pourpré et la grenouille : dur à avaler !
Le pourpré et la grenouille : dur à avaler !

Mais, souvenez-vous : nous vous avions promis l'histoire complète dans notre article "Un jeune Héron pourpré qui... kiffe Le Mont !" du 2/08/2015.

Alors la voici... dans une vidéo inédite de quatre minutes que nous vous recommandons particulièrement.

Partager cet article

commentaires

Présentation

  • : Loire & biodiversité
  • Loire & biodiversité
  • : Pour vous, nous voulons illustrer ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par des absurdes projets de déviations routières datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, alors nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !
  • Contact

Recherches

Catégories