Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 août 2015 7 23 /08 /août /2015 17:23
Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val

Depuis le vendredi 21, de 6h à 9h, puis de 18h30 à 22 h, c'est à dire aux plus belles heures de la journée, celles de l'aube et celles du couchant, des milliers d'oiseaux doivent fuir le Val de Loire pour se mettre à l'abri... ou risquer de mourir sous les tirs qui crèvent bruyamment le silence du fleuve, quand quelque chose bouge dans le ciel qui pourrait ressembler de près ou de loin à un Canard ou à un Limicole, même très rare et ultra-protégé.

Les Castors qui sortaient tous les jours devant l'île des Baffaits une heure avant la tombée du jour restent terrés. Et les riverains subissent des nuisances sonores qui seraient jugées scandaleuses partout ailleurs... voire parfois des retombées de "plombs" sans plomb tirés par les matamores...


Lesquels, équipés et camouflés comme des terroristes, sont planqués dans un solide fortin construit en pierres au milieu du fleuve presque à sec, puis dissimulé sous une forêt de branchages.

Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val
Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val
Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val
Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val
Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val
Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val
Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val
Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val

Quand on s'est levé à cinq heures du matin ; qu'on a fait l'approche en croulant sous les ballots de canards en plastique, tabourets, fusils etc. ; qu'on a passé trois heures interminables à scruter un ciel vide et (pour autant qu'on puisse le voir) un fleuve déserté, et tiré en tout et pour tout deux coups de fusil ; et qu'on repart comme ce matin avec, en plus du barda, deux malheureux Vanneaux huppés sanguinolents qui ont eu l'imprudence de traverser au mauvais endroit au mauvais moment ; on doit se sentir particulièrement fier d'avoir commis, au nom d'une soi-disant "tradition" ancestrale, un acte parmi les plus stupides qui soit  : tuer un petit animal sauvage avec des moyens parfaitement démesurés... et à cette occasion avoir lourdement perturbé une biodiversité riche mais fragile - sans compter le voisinage humain qui pourrait lui aussi mériter un peu de respect -.

Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val
Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val

Car si le petit Martin pêcheur vit sa vie en se perchant longuement sous le nez des dangereux nemrods, tous les autres oiseaux ont dû fuir au premier coup de feu. Dont certains particulièrement intéressants, que ces tartarins n'ont peut-être jamais admiré de leur vie (photos ci-après dans l'ordre) :

- Le beau, précieux et rare Héron pourpré, présent depuis plus de trois semaines ; une dizaine de Hérons cendrés, une trentaine d'Aigrettes garzettes.

- Deux spécimens de Chevalier sylvain, présents depuis plusieurs jours : des migrateurs peu fréquents ici, en voie de régression.

- Deux Bécassines des Marais, présentes depuis plus d'une semaine.

Plus le cortège habituel de Vanneaux ; de Mouettes ; de Goélands ; de Chevaliers guignette, culblanc, aboyeur...; Hirondelles de rivage ; Bergeronettes grises ;

Etc.
Etc.

Pas fous, les Canards, eux, ont bel et bien disparu...

Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val
Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val
Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val
Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val

Mais la routine pépère des chasseurs peut aussi complètement dérailler : ils n'ont pas réussi à vider complètement l'espace du Val. Un jeune photographe naturaliste s'est invité ce soir près du fortin et de ses canards appellants... Les chasseurs ont  certes payé le droit de chasser, mais pour autant ils n'ont pas retiré le droit au chasseur d'images de pratiquer son art inoffensif...  et même valorisant pour l'avifaune !

De 20 h à 22h 15, heure du départ nocturne des canardeurs (sic), assis, il attend patiemment devant le Mont le retour de ses chers oiseaux...

Pas un seul coup de feu dans le soir tombant : la paix est enfin revenue sur le grand fleuve sauvage protégé par un de ses amoureux !

Les c*** de canardeurs font (presque) le vide dans le Val

Partager cet article

Publié par Jim - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

eglemann jacqueline 24/08/2015 12:19

serait il possible d'envahir les endroits fréquentés par ces immondes afin de les perturber dans leur passion destructrice ??????

Jim 27/08/2015 09:37

Oui, rien n'empêche les volontaires de s'interposer pour empêcher les embuscades de fonctionner et/ou pour surveiller que les canardeurs ne tirent que des espèces autorisées. En tout cas il faut se faire voir, et avoir le courage d'assumer le risque d'accident... Par ailleurs, on peut affronter aussi bien des gens à peu près respectueux que des nerveux, voire des violents qui prendront mal la provocation...

Claude Marec 24/08/2015 10:43

Bravo et merci, Jean-Marie, pour ton excellent article contre les chasseurs d'animaux précieux et sans défense. Je n'aime pas du tout ces activités lamentables, défendues au nom d'une soi-disant tradition. De même que je réprouve très fortement la tauromachie ! Bravo aux Catalans d'Espagne, qui l'ont récemment interdite.

Sylvie 24/08/2015 08:18

Bonjour, je suis tout à fait d'accord avec vous.
J'aime la tranquillité sur le paysage.

Présentation

  • : Loire & biodiversité
  • Loire & biodiversité
  • : Pour vous, nous voulons illustrer ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par des absurdes projets de déviations routières datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, alors nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !
  • Contact

Recherches

Catégories