Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 09:27
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche

Le Vanneau huppé (Vanellus vanellus), est sans conteste le limicole le plus familier, le plus facilement identifiable et le mieux représenté numériquement sur les bancs de sable et de graviers de la Loire devant Mardié.
Commun et présent toute l'année dans une grande moitié nord de la France, et donc nicheur dans nos régions, il vient en groupe occuper les îlots à la fin du printemps lorsque l'étiage le permet. Perché sur une de ses pattes rose foncé ou en marche hésitante, il se signale par sa petite huppe en virgule, et aussi par un plumage sombre, irisé de vert, sur le dessus ; un plastron noir ; et un dessous blanc. De taille moyenne - 70 cm d'envergure, 30 cm de long - le Vanneau  se nourrit d'insectes, comme les coléoptères ou les mouches, mais aussi d'araignées et d'autres arthropodes, de lombrics et d'autres invertébrés. Mais il peut également consommer des graines végétales comme des graines de pins ou d'herbacées.

 

 

Mais  ce que nous apprécions le plus, ce sont les beaux vols groupés, parfois énormes, qui se multiplient à la fin de l'été et à l'automne : à chaque changement de direction, le groupe prend un aspect différent.. De totalement sombre, il devient brusquement argenté avant de s'éclaircir et de virer encore sous une autre lumière.

Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche

Nous avons déjà croisé le Vanneau huppé partageant ses territoires ligériens avec d'autres espèces : il cohabite facilement avec les autres limicoles, les mouettes, les canards ou les hérons. C'est donc un oiseau... très sociable...

Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche

Pourtant, parmi ses cousins, il existe aussi un Vanneau sociable (Vanellus gregarius), sans huppe, qui, comme son nom scientifique l'indique, aime particulièrement vivre en colonies nombreuses. Mais on le "contacte" ici rarement : beaucoup plus oriental et nordique, sa présence sous nos cieux reste très occasionnelle et anecdotique.

Cyril Maurer a pu en identifier un en novembre 2012 parmi un groupe de Vanneaux huppés, et en prendre quelques photos.

Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche

En point final à cette série, un charmant limicole haut perché, mais aussi migrateur normalement  beaucoup plus méridional ou côtier : l'Echasse blanche (Himantopus himantopus). Un seul contact en mai 2012.

Sa particularité : des (relativement) longues échasses qui lui permettent de pêcher en eau plus profonde  que la plupart des autres limicoles.

Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blancheLimicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche
Limicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blancheLimicoles (7 et dernier) : Le Vanneau huppé, le Vanneau sociable et l'Echasse blanche

Ah, encore une précision : savez vous sur quelles espèces les chasseurs de "gibier d'eau" sont autorisées à flinguer pendant presque la moitié de l'année pour faire joujou ? Voilà la liste pour 2014/2015 :
Bécasseau maubèche, Bécassine des marais, Bécassine sourde, Chevalier arlequin, Chevalier combattant, Chevalier gambette, Courlis cendré, Courlis corlieu, Huîtrier pie, Pluvier doré, Pluvier argenté, Vanneau huppé.

Moratoire pour la Barge à queue noire et le Courlis cendré...

Ouf pour eux !!!

Des espèces pour certaines déjà en voie de raréfaction, pour certaines jamais vues ici !

Pour saluer ces exploits exterminateurs, la Fédération Départementale des chasseurs du Loiret est "Association agréée au titre de la protection de l'environnement" (sic). Vous ne croyez pas que l'on marche sur la tête, dans ce pays ? Et n'accusons pas Bruxelles, pour une fois : non, c'est du franchouillard 100 %.

Et comme chacun sait, tous les chasseurs distinguent instantanément chacune de ces espèces dans la semi-obscurité des crépuscules ou des aubes brumeuses : aucun risque de carnage  non autorisé !

 

 

Plus de détails concernant la Vanneau huppé sur oiseaux.net

Plus de détails concernant le Vanneau social sur oiseaux.net

Plus de détails concernant l'Echasse blanche sur oiseaux.net

 

Fin de la série Limicoles

Partager cet article

Publié par Jim - dans Portrait
commenter cet article

commentaires

JEROME 17/03/2015 19:39

Beaucoup de plaisirs à regarder cette série sur les limicoles. Cela démontre une fois de plus la grande richesse de ce territoire.

Présentation

  • : Loire & biodiversité
  • Loire & biodiversité
  • : Pour vous, nous voulons illustrer ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par des absurdes projets de déviations routières datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, alors nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !
  • Contact

Recherches

Catégories