Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Loire & biodiversité

Loire & biodiversité

Pour vous, nous illustrons ici l'exceptionnelle biodiversité que l'on peut rencontrer près de la Loire à Mardié, et plus largement dans le Val de Loire du Loiret ; biodiversité remarquable... mais hélas menacée par un absurde projet de déviation routière datant du siècle dernier, avec franchissements du grand fleuve. Notre association MARDIEVAL s'y oppose durablement (voir notre site http://le-castor-enerve.fr/). Nous avons entrepris de valoriser ces richesses naturelles, et nous refusons qu'elles soient inutilement détruites !

Publié le par Jim
Publié dans : #Portrait
Limicoles (5) : Le Combattant varié, le Courlis et la Barge
Limicoles (5) : Le Combattant varié, le Courlis et la Barge
Limicoles (5) : Le Combattant varié, le Courlis et la Barge
Limicoles (5) : Le Combattant varié, le Courlis et la Barge

Après les Chevaliers, nous restons dans le registre guerrier en abordant le Combattant varié (Philomachus pugnax), d'ailleurs longtemps nommé Chevalier combattant, bien que plus proche des Bécasseaux que des Chevaliers. En fait, ce nom vernaculaire vient des parades nuptiales spectaculaires auxquelles se livrent les mâles au printemps, avec des défis appuyés par le gonflement des plumes érectiles de leur collerette, le hérissement de leurs oreillettes de plumes, le déploiement et le battement de leurs ailes ; et par des affrontents surtout symboliques à coups de bec, en sautillant, en se toisant ou en s'accroupissant.

 

Malheureusement, nous ne verrons pas ici ces cérémonies, localisées sur des sites traditionnels des "arènes" beaucoup plus nordiques.

 

(Dessin d'Alban Larousse)

Limicoles (5) : Le Combattant varié, le Courlis et la BargeLimicoles (5) : Le Combattant varié, le Courlis et la Barge

                                                                                                  (Guide Delachaux et Niestlé)

 

Nous avons déja parlé du Combattant varié  : deux individus isolés en halte migratoire avaient été observés en octobre 2013 et en avril 2014 (nos articles "Oiseau rare : le combattant varié" du 11/10/13 et "Sur la loire, beaucoup d'espèces à voir !" du 24/04/14). Et surtout à la fin 2014, avec le passage d'un groupe de huit combattants (notre article "Huit Combattants" du 31/08/14).

On aura pu à cette occasion vérifier que ce migrateur est sociable, restant généralement bien en groupe, et se mêlant sans problèmes à des colonies d'autres espèces comme ici parmi ces Vanneaux huppés.

Limicoles (5) : Le Combattant varié, le Courlis et la Barge

Le Combattant mâle a une taille à peine inférieure à celle du Chevalier aboyeur ; la femelle est visiblement beaucoup plus petite, d'un tiers environ. Un dimorphisme sexuel dans ce sens et dans ces proportions est tout à fait exceptionnel.

Ce limicole se nourrit principalement de petits invertébrés, insectes, crustacés, mollusques etc., notamment en période de reproduction. Mais, plus que pour d'autres limicoles, les végétaux constituent aussi une part notable de son alimentation. Ainsi, en Afrique, le Combattant varié peut ne consommer que des graines pendant plusieurs mois.

 

 

 

Vu au milieu d'un groupe de Mouettes rieuses en avril 2012, le Courlis corlieu (Numenius phaeopus), lui, n'est pas le plus grand des Limicoles puisque cet honneur revient à son proche, le Courlis cendré (espèce parfois observée en migration ou en dortoir sur des grèves de Loire, qui peut nicher sporadiquement dans le lit du fleuve en milieu prairial). Mais, comme il peut mesurer jusqu'à 37 cm de long et 88 cm d'envergure, c'est quand même le plus grand des limicoles qui nous ait rendu visite.

Il dispose d'un long bec arqué vers le bas, élément majeur d'identification. Avec ce bec, compte tenu d'une alimentation assez variée, Il picore plus à la surface que les autres Courlis, mais sonde cependant les milieux humides en profondeur de temps à autre.

Limicoles (5) : Le Combattant varié, le Courlis et la Barge

De dimensions voisines, la Barge à queue noire (Limosa limosa) que nous avons observée ici, le 14 juillet 2014, en compagnie de Chevaliers gambettes, une juvénile, a elle aussi un bec très long. Mais droit ou très légèrement incurvé vers le haut : un excellent outil pour des recherches profondes d'annélides, sa nourriture préférée.

Limicoles (5) : Le Combattant varié, le Courlis et la BargeLimicoles (5) : Le Combattant varié, le Courlis et la Barge

(Dessin d'Alban Larousse)

A suivre : La Bécassine des marais, le Tournepierre et le Pluvier

 

Plus de détails concernant le Combattant varié sur oiseaux.net

Plus de détails concernant le Courlis corlieu sur oiseaux.net

Plus de détails concernant la Barge à queue noire sur oiseaux.net

Commenter cet article

 

Articles récents

Hébergé par Overblog